Bruxelles

Aujourd'hui
  • 20°
  • 13%
  • ENE 5km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

La technologie réinvente les parcs d'attractions

Avant, il y avait des toboggans, une grande roue et quelques décors plus ou moins animés. Aujourd'hui, dans les parcs d'attractions, ce sont les nouvelles technologies qui donnent le ton.

La technologie réinvente les parcs d'attraction

Autrefois lieux de rêve, ils deviennent les cadres les plus appropriés pour goûter à la 3D ou à la réalité virtuelle. Rien à voir avec ce que l'on a pu vivre chez soi un jour en glissant un smartphone dans un casque pour y visionner telle ou telle séquence proposée sur YouTube. Ici, on parle de contenu cinématographique bluffant, capturé par des professionnels et accompagné du décor, de l'ambiance et des effets physiques qui vont le magnifier. Et on n'en est qu'aux débuts. Entre ceux qui l'ont compris, c'est désormais la course: il faut être le premier, le plus grand ou le plus fort. Celui qui va offrir l'expérience qui fera le buzz. Tous les espoirs sont permis: l'imagination de certains créateurs ne connaît pas de limite. Pour les prochaines années, une tendance se dessine: l'exploitation de personnages célèbres. Ceux des catalogues Marvel ou DC Comics sont en pole position. Attendez-vous à de futures rencontres virtuelles avec Spider-Man, Batman, Superman ou Iron Man. Sans oublier leurs ennemis.

Europa Park - Rust (Allemagne)

Europa Park - Rust (Allemagne)

Plusieurs fois élu « Meilleur parc d'attractions au monde », l'Europa Park est aussi le deuxième parc le plus populaire d'Europe (après Disneyland Paris). Situé à 500 km de Bruxelles, il propose de très nombreuses activités et notamment des montagnes russes hors du commun. Avec Alpenexpress Coastiality, on enfile un casque de réalité virtuelle pour traverser un monde futuriste en 3D... tout en ressentant des effets physiques cette fois bien réels : le souffle de l'air dans les descentes, la force centrifuge, des virages et des rotations... Cela démarre par un parcours dans une mine souterraine pour se terminer sur le dos d'un dragon volant. Impact garanti ! Combien ? Pour cette activité, il y a un supplément de 2 €/personne... à ajouter au prix d'entrée, qui démarre à 40,5 €/jour (enfants de 4 à 11 ans ou personnes de plus de 60 ans) et 47 € (de 12 à 59 ans). Restrictions: • Taille minimum : 100 cm • Âge minimum : 6 ans • Inadapté aux handicapés.

Thorpe Park - Londres (Royaume-Uni)

Thorpe Park - Londres (Royaume-Uni)

Derren Brown's Ghost Train: Rise of the Demon se veut un « horrible périple à travers les profondeurs les plus sombres de l'inconnu ». Une approche marketing, bien sûr, mais il faut savoir que, à ses débuts, les utilisateurs de cette attraction jugeaient à 8/10 la peur qu'ils avaient ressentie. Pas suffisant ! Les organisateurs ont dès lors revu leur copie. Avec pour objectif que le verdict soit désormais plus proche de... 11/10. Aujourd'hui, ils clament d'ailleurs fièrement qu'il s'agit du ride virtuel le plus effrayant qui existe au monde.

Voire dans l'univers. Tout démarre dans un décor qui évoque un wagon de l'Amérique vers la fin du 19ème siècle. Un hologramme apparaît et une voix retentit : « Vous allez vivre une expérience unique. Si jamais, à un moment ou à un autre, les sensations sont trop fortes, vous n'avez qu'une chose à faire : fermer les yeux ». Après, les consignes s'accélèrent : les participants doivent prendre place dans un wagon de ce train fantôme et s'équiper d'un casque HTC Vive. Immédiatement, on se sent isolé dans une atmosphère où se côtoient des animations en réalité virtuelle et des effets bien réels. Comme quand un acteur vous saisit la jambe. Mais le pire est à venir. Avec une deuxième partie au cours de laquelle on se retrouve plongé dans une ville en cours d'anéantissement. L'ensemble des séquences (avec des comédiens qui se voient dévorés par des monstres) a été filmé à l'aide de caméras Nokia à 360°. Inutile, ici, de chercher la sauvegarde à gauche, à droite, devant ou derrière : le danger est partout. À Thorpe Park, c'est la fusion entre le virtuel et le réel qui crée l'impact. Et il est fort, très fort. Cette attraction n'est définitivement pas pour les mauviettes. Combien ? À partir de 52 €/p Restrictions : • À partir de 13 ans • Taille minimum : 1,40 m

Walt Disney World - Orlando (Floride, USA)

Walt Disney World - Orlando (Floride, USA)

Quel est le plus gros succès de toute l'histoire du cinéma ? Avatar. Le film de James Cameron, sorti en 2009, a récolté plus de 2,7 milliards de dollars à travers le monde. Connu pour ses effets 3D, il a même bénéficié, en Corée du Sud, d'une version 4D : en plus des lunettes qui recréaient les effets tridimensionnels, les spectateurs étaient invités à prendre place dans des sièges mobiles où, tout au long de la séance, ils allaient ressentir tantôt des odeurs d'explosifs, tantôt des projections de gouttelettes d'eau sans parler des effets laser et du souffle du vent. Sans atteindre l'impact de la saga de La Guerre des Étoiles, Avatar a tellement marqué l'imaginaire du public qu'il a entraîné la création de multiples produits dérivés et, depuis cette année, d'une animation forcément spectaculaire à DisneyWorld. Pandora: The World of Avatar ne fait pas que reproduire le décor du film : il permet aux visiteurs de « voler » virtuellement sur le dos d'un banshee des montagnes pour un impressionnant ride 3D. Et il ne s'agit là que de l'une des activités liées à Avatar dans le parc de Floride. De quoi entretenir le buzz jusqu'à la sortie des quatre prochains épisodes cinématographiques de la saga : fin 2018, puis 2020, 2022 et 2023. Combien ? À partir de 99 dollars (± 90 €)/personne

Futuroscope - Poitiers (France)

Futuroscope - Poitiers (France)

Depuis sa création voici tout juste trente ans, le parc de loisirs français imagine l'avenir à travers un univers technologique, scientifique, d'anticipation et ludique unique au monde. Parmi ses multiples pépites, on relève l'IMAX laser, une expérience cinématographique hors du commun grâce à un écran de 600 m2, haut comme un immeuble de 7 étages, un son 12.1 (puissance cumulée : 32000 Watts, soit l'équivalent de 672 enceintes domestiques), un double système de projection 4K,...

Et puis, il y a La Machine à voyager dans le temps : élue « Meilleure attraction au monde » voici peu, elle nous immerge dans un vortex spatio-temporel à bord d'un train où, munis de lunettes 3D, on parcourt les grands moments de l'Histoire... en compagnie des célèbres Lapins Crétins. De quoi s'offrir une solide dose d'humour !

On pourrait encore évoquer Arthur, l'Aventure 4D, basé sur la trilogie cinématographique de Luc Besson autour des Minimoys. Les participants se retrouvent miniaturisés (virtuellement, on vous rassure) et vont être confrontés à... Surprise ! Ce véritable concentré technologique combine une projection en IMAX et en relief (lunettes 3D), un écran hémisphérique de 900 m2 et un simulateur de mouvements. Bluffant ! Cette année, grâce à l'architecte belge Vincent Callebaut, le

Futuroscope présente aussi « Villes 2050 », une exposition de projets d'urbanisation dont l'ingéniosité cherche à réconcilier la nature et la ville de demain. Les 19 projets architecturaux visionnaires exposés cherchent à répondre à ces questions : comment émettre moins de carbone et lutter contre le réchauffement climatique ? Comment nourrir la future population d'une planète dont les ressources sont de plus en plus limitées ? Comment loger les 9 milliards d'humains qui peupleront la Terre en 2050 ? Combien ? À partir de 36 €/personne.

Battle Kart - Dottignies

Battle Kart - Dottignies

Tout le monde connaît les courses de kart, tout le monde (ou presque) connaît le jeu vidéo « Super Mario Kart » cher à Nintendo. Près de Tournai, les deux univers se rejoignent. BattleKart est une course en karts électriques dans un circuit indoor unique au monde. Installé dans un hangar de 5 000 m2, il présente la particularité de pouvoir se transformer d'une course à l'autre... sur simple pression d'un bouton. Le sol donnera l'impression d'être recouvert tantôt de bitume, tantôt de sable, tantôt d'herbe. Les pilotes, eux, rencontrent des situations qui rappellent celles du célèbre jeu vidéo : des objets apparaissent sur la route devant eux. Certains constituent des obstacles et doivent être évités. Mais, d'autres, proposent des bonus (missile, « turbo »,...) : rouler « dessus » permet de les récolter. La similitude avec les exploits de Super Mario et consorts est ici poussée très loin : même si, dans la réalité, le sol est uniforme, le pilote peut être freiné par la texture virtuelle de la route générée par le système. D'éventuelles performances dans des courses de karts classiques ne signifient pas du tout qu'elles seront reproduites ici. Surtout que, pour pimenter l'exercice, un adversaire peut « tirer » (virtuellement, bien sûr) sur le conducteur qui le précède afin de le ralentir un bref moment. Une expérience unique qui attire de nombreux amateurs étrangers. Il en serait même venu de Tokyo. Combien ? À partir de 6 €/personne Restrictions : • À partir de 14 ans • Taille minimum : 1,45 m • Poids maximum : 120 kg



The Void - Lindon (Utah, USA).

The Void - Lindon (Utah, USA).

« If there's something strange in your neighborhood, who you gonna call? ». On se souvient des paroles de cette chanson de Ray Parker Junior qui accompagnait le film culte Ghostbusters dans les années 80. Aujourd'hui, c'est nous qui pouvons devenir des chasseurs de fantômes dans ce site entièrement dédié à la réalité virtuelle. On enfile une veste, un sac à dos équipé d'un mini-ordinateur, un casque et on empoigne une curieuse arme à feu. Dès ce moment, le hangar fait place à un environnement bien plus intéressant : celui du décor new-yorkais du film d'Ivan Reitman. On est prêt à embarquer pour une aventure de dix minutes. Et on y fait d'étranges et surprenantes rencontres : de sautillants fantômes, de répugnantes araignées et des drones surgissent soudain et foncent sur nous dans un souffle d'air qu'accentuent les vibrations de la veste. Une seule chose à faire : tirer. Vite. Et avec précision. Au bout du parcours, lorsqu'on se débarrasse de l'équipement, on s'interroge : où est la frontière entre virtualité et réalité ? Si vous passez par New York, il est possible de retrouver la même attraction dans le musée Madame Tussaud. À l'avenir, les créateurs de The Void envisagent d'ajouter d'autres expériences : la traversée d'une jungle habitée par des dinosaures, la recherche d'un trésor dans une pyramide égyptienne,... Combien ? 25 dollars (± 23 €)/personne Restrictions : • Taille minimum : 1,22 m • Âge minimum : 10 ans

KOEZIO - Bruxelles

KOEZIO - Bruxelles

C'est comme si le parc de loisirs traditionnel rencontrait le jeu vidéo. Destiné à des équipes de 2 à 5 joueurs, Koezio immerge les participants dans la pénombre d'un parcours intérieur qui s'étend sur quelque 6 000 m2. Revêtus d'une combinaison et équipés d'un bracelet électronique (dont chaque « bip » rapporte des points à l'équipe), ces « agents spéciaux » vont alterner épreuves physiques et intellectuelles en testant leur rapidité dans des modules de jeux géants, leur aptitude à décrypter des codes secrets ou résoudre des énigmes, etc. Même si les rayons lasers répondent au rendez-vous, on se situe ici dans une tout autre catégorie de délassement que les habituels « laser games ». Déjà proposé depuis plusieurs années dans plusieurs sites de la région parisienne, Koezio est installé à Bruxelles depuis la fin 2016. Combien ? Les prix varient selon l'âge des joueurs, leur nombre, les éventuels « compléments » (boisson, apéro, repas,...), voire l'occasion (anniversaire, enterrement de vie de célibataire,...). À partir de 20 €/joueur Restrictions : • taille minimum : 140 cm • réservation obligatoire.

Terragame Center - Namur

Terragame Center - Namur

Ce devrait être le premier parc véritablement dédié à la réalité virtuelle en Belgique. Chaque participant sera invité à revêtir une combinaison sensorielle (avec capteurs de chocs et de mouvements), à glisser sur le dos un puissant ordinateur portable, à enfiler un casque de réalité virtuelle offrant un champ de vision de 115° et à emporter une mitrailleuse avec retour de choc. Destiné à des équipes de 4 à 6 joueurs, le premier exercice proposé sera Le Manoir des damnés. L'action se déroulera dans un ancien bâtiment abandonné... où ne subsiste qu'un esprit maléfique se nourrissant de l'âme de ses victimes. Durée approximative : 45 minutes. D'autres aventures sont d'ores et déjà annoncées : l'École des Sorciers, l'Attaque des Aliens et Le Dernier Survivant. Slogan du lieu: « Pourquoi y jouer quand vous pouvez le vivre...». Ce premier Terragame Center du pays devrait ouvrir ses portes d'ici la fin juin. Combien ? Prix non communiqué Restriction : • À partir de 12 ans

Dossiers