Bruxelles

Aujourd'hui
  • 91%
  • NNO 16km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

Ils nous ont quittés en 2016

Ils nous ont quittés en 2016 © Isopix

Juliette Benzoni (7 février)

Considérée comme la reine du roman historique, Juliette Benzoni a vendu plus de 300 millions de romans au cours de sa carrière. Auteure prolifique, elle sortait jusqu’à deux romans par an. On lui doit plusieurs séries de romans, parmi lesquels les sept tomes des "Catherine" qui ont été à la fois adaptés à la télévision et au cinéma. Le 7 février, Juliette Benzoni s’éteint à l’âge de 95 ans

Dominique D’Onofrio (12 février)

Dominique D’Onofrio (12 février) © Isopix

Après avoir entraîné plusieurs saisons en Promotion, Dominique D’Onofrio rejoint le Standard où il commence en s’occupant des équipes de jeunes. Promu adjoint de Tomislav Ivic en 2000, il lui réalise plusieurs intérims  au moment d’assurer la transition entre deux coachs. En 2003, il est finalement nommé T1, poste qu’il occupe jusqu’en 2006 avant de devenir directeur technique du club liégeois. Il reprend les rênes de l’équipe en 2010 et termine deuxième derrière le Genk de Thibaut Courtois et Kevin De Bruyne. Il quitte alors Sclessin pour devenir directeur technique de Metz avant de revenir en Belgique comme consultant pour la télévision. Le 12 février, il succombe à une crise cardiaque alors qu’il est en mission de scouting en Argentine. Il avait 62 ans.

Boutros Boutros-Ghali (16 février)

Boutros Boutros-Ghali (16 février) © Isopix

Ministre égyptien des Affaires étrangères sous la présidence d’Anouar el-Sadate dans les années 70 et au début des années 90. Défenseur du Tiers-Monde, il occupe le poste de Secrétaire général des Nations Unies entre 1992 et 1996. Si on lui doit l’Agenda pour la paix ayant permis de sortir de la Guerre Froide, c’est également au cours de son mandat que sont survenus le génocide au Rwanda, la Guerre en ex-Yougoslavie. Entre 1997 et 2002, il occupe le poste de Secrétaire général de la Francophonie. Le 16 février, il s’éteint à l’âge de 93 ans.

Umberto Eco (19 février)

Umberto Eco (19 février) © Isopix

Philosophe, linguiste, médiéviste, Umberto Eco est surtout connu par le grand public comme romancier. Paru en 1980, son roman "Le Nom de la rose" reçoit le Prix Médicis étranger et est adapté au cinéma par Jean-Jacques Annaud avec Sean Connery dans le rôle principal. Le 19 février, il succombe à un cancer à l’âge de 84 ans.

Jean-Pierre Detremmerie (21 février)

Jean-Pierre Detremmerie (21 février) © Isopix

Bourgmestre de Mouscron de 1980 à 2006, Jean-Pierre Detremmerie a longtemps cumulé ses fonctions politiques avec celle de président du club de football de sa ville. C’est lui qui a ainsi permis à l’Excelsior Mouscron d’accéder à la D1 et même de goûter à la Coupe d’Europe. La fin de carrière de Jean-Pierre Detremmerie a été entachée par des affaires qui ont poussé son parti, le cdH, a le lâcher peu à peu. Quelques jours avant de connaître la décision de la Justice de le renvoyer ou non en correctionnelle dans l’affaire des finances du club, il se donne la mort à l’âge de 75 ans.

Didier Bellens (28 février)

Didier Bellens (28 février) © Isopix

Administrateur-délégué de Belgacom entre 2003 et 2013, Didier Bellens a mené durant 10 ans la modernisation de l’entreprise en lançant notamment Belgacom TV. Auparavant chez RTL Group, il a démontré ses capacités de financier partout où il est passé. N’hésitant pas à aller au clash avec le gouvernement fédéral à plusieurs reprises, Didier Bellens est finalement remercié en novembre 2013. Le 28 février, une tumeur au cerveau l’emporte à l’âge de 60 ans.

Pat Conroy (4 mars)

Pat Conroy (4 mars) © Isopix

Pat Conroy est l’un des auteurs qui a le mieux dépeint les États du Sud des États-Unis. Il sort son premier roman en 1976, "Le Grand Santini", un superbe roman dans lequel il décrit la relation entre un fils et son père brutal. 10 ans plus tard, "Le Prince des marées" est un nouveau grand succès. On retiendra également "Beach Music" et "Charleston Sud". Le 4 mars, il disparait à l’âge de 70 ans.

Nancy Reagan (6 mars)

Nancy Reagan (6 mars) © Isopix

Fille d’une actrice, Nancy Davis entame elle-même une carrière à Hollywood à l’âge de 27 ans. Elle y fait la rencontre d’un acteur qu’elle épouse en 1952 : Ronald Reagan. Elle devient Première dame des États-Unis en 1981, jusqu’à la fin du second mandat de son époux en 1989. Après la mort de Ronald Reagan en 2004, elle apparaît encore publiquement de manière épisodique. Le 6 mars, elle s’éteint à l’âge de 94 ans.

Johan Cruyff (24 mars)

Johan Cruyff (24 mars) © Isopix

Johan Cruyff est l’un des meilleurs joueurs que le football ait connu. Contrairement à d’autres légendes comme Pelé ou Maradona, il n’a jamais remporté la Coupe du monde, mais il a révolutionné la manière de jouer au football, que ce soit comme joueur avec son légendaire numéro 14 dans le dos, mais surtout comme entraîneur. C’est avec lui que Barcelone remporte sa première Coupe des Champions en 1992, le début d’une ère victorieuse pour le club catalan qui conserve encore aujourd’hui la griffe du Néerlandais.

Fumeur invétéré durant toute sa carrière, Johan Cruyff arrête la cigarette tabac au début des années 90 à la suite de graves problèmes cardiaques et s’investi dans la lutte contre le tabac. Le 24 mars, il est emporté par un cancer du poumon à l’âge de 68 ans.

Antoine Demoitié (27 mars)

Antoine Demoitié (27 mars) © Isopix

Coureur de l’équipe Wanty-Groupe Gobert, Antoine Demoitié est percuté par une moto lors de la classique Gand-Wevelgem le 27 mars. Transféré à l’hôpital de Lille, il décède quelques heures plus tard à l’âge de 25 ans.

Daan Myngheer (28 mars)

Daan Myngheer (28 mars) © Peter De Voecht/Photonews

Champion de Belgique sur routes junior en 2011, Daan Myngheer passe professionnel au début de l’année 2016 au sein de l’équipe continentale Roubaix Lille Métropole. Aligné sur le Critérium International de Corse le 26 mars, il est victime d’un arrêt cardiaque. Hospitalisé à Ajaccio dans un état critique, il succombe deux jours plus tard à l’âge de 22 ans.

Cesare Maldini (3 avril)

Cesare Maldini (3 avril) © Isopix

Quatre fois champion d’Italie et une fois champion d’Europe avec l’AC Milan, Cesare Maldini a également remporté la Coupe des Champions avec le même club en 1973 en tant qu’entraîneur. International à 14 reprises, il fut également sélectionneur de la Squadra Azzura entre 1996 et 1998 avec son fils Paolo dans l’équipe. En 2002, il était le sélectionneur du Paraguay lors de la Coupe du Monde. Il s’éteint le 3 avril à l’âge de 84 ans.

Julien Hoferlin (8 avril)

Julien Hoferlin (8 avril) © Isopix

Capitaine de l’équipe de Coupe Davis de 2006 à 2008, Julien Hoferlin a côtoyé de près de nombrexu joueurs belges puisqu’il fut tour à tour entraîneur de Dominique Monami, Christophe et Olivier Rochus, ainsi que de Steve Darcis. Consultant régulier à la télévision, son expertise et sa joie de vivre communicative transparaissait. Le 8 avril, il succombe à une tumeur au cerveau à l’âge de 49 ans.

Jean-Claude Decaux (27 mai)

Jean-Claude Decaux (27 mai) © Isopix

En 1955, à 18 ans, Jean-Claude Decaux fonde une entreprise spécialisée dans l’affichage publicitaire au bord des autoroutes : JCDecaux. 10 ans plus tard, il crée l’Abribus, un mode d’affichage urbain qui fera sa fortune. En 2005, il prend la roue de son concurrent Clear Channel dans le marché des vélos en libre-service.  C’est JCDecaux qui gère notamment les Vélib’ à Paris ou les Villo! à Bruxelles. Jean-Claude Decaux s’éteint le 27 mai à l’âge de 78 ans, laissant son entreprise à son fils Jean-Charles.

Mohamed Ali (3 juin)

Mohamed Ali (3 juin) © Isopix

Mohamed Ali est un boxeur de légende, à tel point que sa notoriété a depuis longtemps dépassé le cadre strict de la boxe. Né Cassius Clay, il change de nom à l’âge de 22 ans après s’être converti à l’islam. Triple champion du monde des poids lourds, certains de ses combats sont entrés dans l’histoire, comme celui qui l’a opposé à George Foreman en 1974 à Kinshasa. Ses combats face à son rival Joe Frazier restent parmi les plus grands que ce sport ait connu.

Mais en plus de ses talents de boxeur, Mohamed Ali possède un incroyable charisme et n’hésite pas à prendre position. En 1966, il refuse de servir dans l’armée américaine au Vietnam, argumentant que « jamais aucun Vietnamien ne l’a traité de nègre ». Il est condamné à une lourde amende et perd sa licence de boxeur.

En 1984, il annonce être atteint de la maladie de Parkinson et son état de santé décline inexorablement. En 1996, c’est lui qui allume la torche olympique des JO d’Atlanta. En janvier 2009, il participe à la cérémonie d’investiture de Barack Obama. Hospitalisé pour une pneumonie, Mohamed Ali décède le 3 juin à l’âge de 74 ans.

Elie Wiesel (2 juillet)

Elie Wiesel (2 juillet) © Isopix

Écrivain et philosophe juif né en Roumanie, Elie Wiesel a consacré une large partie de son œuvre à la Shoah. Lui-même déporté à Auschwitz et à Birkenau, il s’est fait le témoin de ceux qui ne sont pas revenus des camps de la mort. Prix Nobel de la paix en 1986, il refuse de devenir président d’Israël en 2006. Le 2 juillet, il s’éteint à l’âge de 87 ans.

Michel Rocard (2 juillet)

Michel Rocard (2 juillet) © Isopix

Rival de François Mitterrand durant la majeure partie de sa carrière politique, Michel Rocard fut pourtant son Premier ministre de 1988 à 1991. Partisan de la « deuxième gauche », prônant le social-libéralisme, il semble alors le candidat naturel du PS pour l’élection présidentielle de 1995. Mais mis en échec au sein de son propre parti, il est contraint de s’effacer. En 1994, il devient député européen et le reste jusqu’en 2009. Le 2 juillet, il décède à l’âge de 85 ans des suites d’un cancer.

João Havelange (16 août)

João Havelange (16 août) © Isopix

Né d’un père belge, Jean-Marie (João) Havelange naît à Rio de Janeiro en 1916. Sportif de haut niveau, il participe aux Jeux Olympiques de 1936 à Berlin en tant que nageur et il figure dans l’équipe brésilienne de water-polo en 1952 à Helsinki. Président de la Fédération Internationale de Futsal de 1971 à 1973, il se lance dans la course à la présidence de la FIFA en 1974. En poste durant 24 ans, il contribue à faire du football un outil marketing et fait de la Coupe du Monde l’un des deux événements sportifs majeurs. Mais des soupçons de corruption entachent également l’ère Havelange. Le 16 août, il meurt à l’âge de 100 ans, en plein cœur des JO de Rio dont le stade olympique porte son nom.

Sonia Rykiel (25 août)

Sonia Rykiel (25 août) © Isopix

Surnommée "la reine du tricot", Sonia Rykiel a fait du pull-over son emblème. En tant que décoratrice d’intérieur, elle a aménagé de nombreux palaces et c’est également elle qui crée les costumes de la comédie musicale "Les Dix Commandements" en 2000. Atteinte de la maladie de Parkinson depuis la fin des années 90, elle décède le 25 août à l’âge de 86 ans.

Shimon Peres (28 septembre)

Shimon Peres (28 septembre) © Isopix

Premier ministre d’Israël à trois reprises entre 1977 et 1996, Shimon Peres reçoit le Prix Nobel de la paix avec Yasser Arafat et Yatzhak Rabin en 1994 pour son rôle dans la recherche de la paix entre Israéliens et Palestiniens. En 2007, il est élu président d’Israël pour un mandat de sept ans et met fin à sa carrière politique en 2014, à l’âge de 91 ans. Jouissant d’un immense prestige à l’étranger, il meurt le 28 septembre des suites d’un AVC. Il avait 93 ans.

Rama IX de Thaïlande (13 octobre)

Rama IX de Thaïlande (13 octobre) © Isopix

Bhumibol Adulyadej fut couronné roi de Thaïlande en 1946 sous le nom de Rama IX, il était jusqu’à sa mort le plus ancien chef d’État en exercice puisqu’il a dépassé les 70 ans de règne. Adulé dans son pays, il meurt le 13 octobre à l’âge de 88 ans.

Roger Lallemand (20 octobre)

Roger Lallemand (20 octobre) © Isopix

Sénateur socialiste de 1979 à 1999, Roger Lallemand fut durant toute sa carrière politique à la pointe des dossiers éthiques. Il reste dans l’histoire politique belge comme le père de la loi dépénalisant l’avortement en Belgique. Nommé ministre d’État en 2002, il meurt le 20 octobre à l’âge de 84 ans.

Fidel Catsro (25 novembre)

Fidel Catsro (25 novembre) © Isopix

Après avoir échoué lors d’une première tentative en 1953, Fidel Castro et ses hommes prennent le pouvoir à Cuba en 1959. La Révolution cubaine est en marche et Fidel Castro choisi de se tourner vers l’URSS. À ce titre, Cuba est le théâtre d’un énorme bras de fer entre les USA et l’URSS lors de la crise des missiles de Cuba qui aurait pu déclencher la Troisième Guerre mondiale.

Durant près de cinq décennies, il tient son pays d'une main de fer, mais en 2006, affaibli par des soucis de santé, Fidel Castro est contraint de s’éloigner du pouvoir. En 2008, son frère Raùl lui succède. Le 26 novembre, il meurt à l’âge de 90 ans et ses obsèques nationales durent 9 jours durant lesquels ses cendres traversent le pays sur un catafalque.

Jacky Morael (6 décembre)

Jacky Morael (6 décembre) © Photonews - Didier Lebrun

Grande figure du parti Écolo dans les années 90, Jacky Morael est l’un des principaux artisans de la vague verte qui a déferlé lors des élections législatives en 1999. Mais quelques semaines plus tard, il connaît le premier drame de sa vie avec le décès de sa fille des suites d’une méningite foudroyante. Il se retire alors peu à peu de la vie politique et en 2005, il est victime d’une rupture de la colonne vertébrale qui le laisse très handicapé. Nommé ministre d’État en 2002, il redevient sénateur entre 2010 et 2014. Le 6 décembre, il disparaît à l’âge de 57 ans.