Bruxelles

Aujourd'hui
  • 23° 17°
  • 13%
  • ONO 7km/h
La météo à 10 jours

10 cas de dérive des réseaux sociaux

10 cas de dérive des réseaux sociaux

Quand quiproquo rime avec chaos ! Un bureau de placement de Stockholm a convoqué par inadvertance 61.000 personnes au lieu de 1.000. Une erreur aux conséquences importantes. Une cohue généralisée a littéralement envahi tout le quartier, au point que la police a été contrainte d'intervenir promptement afin de disperser les chômeurs en colère.

Une fête d'anniversaire qui vire au cauchemar

Une fête d'anniversaire qui vire au cauchemar © AFP

Un des dysfonctionnements les plus célèbres de ces dernières années est la mésaventure qui est arrivée à Merthe, une jeune fille originaire de Haren, aux Pays-Bas. Merthe a lancé une invitation sur Facebook afin de fêter dans la joie son seizième anniversaire, en omettant de préciser qu'il s'agissait d'une fête privée. Du coup, plus de trente mille internautes ont confirmé leur venue. Lorsque quelques milliers d'entre eux ont effectivement déboulé sur Haren, l'affaire a littéralement viré à l'émeute, faisant des dizaines de blessés.

A la recherche de l'amour

A la recherche de l'amour © Colourinmylife

Reese McKee, un jeune Néo-Zélandais de vingt-cinq ans, a lancé un vibrant appel sur Facebook afin que les internautes l'aident à retrouver une jeune Américaine rencontrée à Hong-Kong, avec qui il avait passé une Saint-Sylvestre inoubliable. Au moment de se quitter, la jeune fille avait simplement murmuré "Find me". Les seules informations dont disposait Reese étaient un prénom (Katie) et un lieu (Washington DC). Il n'en fallut pas plus aux fins limiers d'internet pour débusquer la 'Katie' en question, laquelle, harcelée de centaines de messages, n'eut d'autre alternative que de clôturer tous ses comptes sur les réseaux sociaux.

La main dans le 'SAC'

La main dans le 'SAC' © VRT

Qu'advient-il si, à Malines, vous mangez un sandwich sous le porche d'une église ? Vous risquez de recevoir une 'SAC' (sanction administrative communale) de cent euros ! C'est en tout cas la mésaventure qui est arrivée à des jeunes gens qui ont eu l'outrecuidance de piqueniquer sur les marches de la maison de Dieu. Suite à une action de protestation lancée sur Facebook, un grand nombre de Malinois se sont précipités au 'Veemarkt' le sandwich à la main !

L'alcool (et la bêtise) tuent !

L'alcool (et la bêtise) tuent !

Neknomination : jeu originaire d'Australie consistant à se filmer en train de boire 'cul-sec' une certaine quantité d'alcool, à publier la vidéo et à mettre un ami au défi de faire mieux. Ce qui, au départ, ne devait être qu'un passe-temps anodin, est devenu en quelques jours un phénomène inquiétant envahissant la toile et les réseaux sociaux. On déplore hélas déjà le décès d'un jeune Irlandais, retrouvé mort dans une rivière après avoir tenté de 'surpasser' l'exploit d'un ami.

Le profil Facebook du prince William

Le profil Facebook du prince William © Featureflash

Même les têtes couronnées ne sont pas à l'abri des canulars sur les réseaux sociaux. Le prince William pourrait nous en parler, lui qui a vu paraître un jour son faux profil sur Facebook. Lorsque la supercherie a été démasquée, le 'faux' prince comptait déjà quarante amis. Après investigation, il semblerait qu'il s'agisse d'une plaisanterie d'étudiants.

1 'Like' = 1 Euro

1 'Like' = 1 Euro © Caroline Sikkenk

Manifestement, la chanteuse néerlandaise Trijntje Oosterhuis a sous-estimé l'impact et la puissance des réseaux sociaux. Pour chaque 'Like' sur sa page Facebook, elle a en effet pris l'engagement de verser un euro aux victimes du typhon Haiyan qui a endeuillé les Philippines. Résultat de l'opération : plus de 200.000 internautes ont manifesté leur 'solidarité'. Réaction de la chanteuse : « Je ne m'étais pas attendue à cela! » On s'en serait douté.

La générosité de Lidl

La générosité de Lidl © Sarsmis

En décembre 2012, la chaîne de supermarchés Lidl décidait d'offrir aux banques alimentaires 5 colis d'une valeur de 20 euros pour chaque tweet mentionnant le hashtag #luxepourtous ou #luxevooriedereen. Lancée à 8 heures du matin, la campagne s'est arrêtée 24 heures plus tard, victime de son succès. En 24 heures, 1537 tweets reprenant le hashtag en question ont été recensés, ce qui représentait quelque 7500 colis.

Des hooligans pourrissent une fête d'anniversaire

Des hooligans pourrissent une fête d'anniversaire © Pixxart

Ce qui, au départ, ne devait être qu'un 'Sweet Sixteen' convivial a rapidement tourné au drame après qu'un interlocuteur anonyme eut divulgué sur Twitter l'adresse de la fête. La petite ville anglaise d'Enderby a vu débouler des hordes de hooligans armés de battes de base-ball, qui se sont livrés à leur sport favori : le saccage. Après leur passage, les propriétaires de la maison où devait se dérouler la fête n'ont pu que constater les dégâts.

Adieu parterres de fleurs

Adieu parterres de fleurs © jason cox

A Sylt, une petite île située dans la mer des Wadden, un fête destinée à célébrer la Pentecôte a viré au cauchemar. Quatre mille fous furieux alertés par Facebook ont déboulé sur l'île, saccageant tout sur leur passage. Parterres de fleurs, plaines de jeux, restaurants ont été littéralement ravagés. Il a fallu l'intervention des forces de l'ordre afin de mettre un terme à cette fête pour le moins tapageuse.

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0