Le bilan des attentats dimanche au Sri Lanka s'est alourdi mardi à 310 morts après que plusieurs blessés ont succombé à leurs blessures, a annoncé la police locale.


Les autorités ont interpellé à ce stade 40 personnes dans l'enquête sur ces attaques attribuées à un mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama'ath (NTJ), a précisé le porte-parole de la police Ruwan Gunasekera. Le précédent bilan était de 290 morts, le nombre des blessés reste autour de 500.
Mardi, le pays a observé trois minutes de silence et a laissé ses drapeaux en berne en mémoire des victimes.