En Italie, la Tour penchée de Pise penche un tout petit peu moins © BELGA

La célèbre tour penchée de Pise a cessé de s'affaisser doucement et s'est même redressée d'un soupçon, grâce à des travaux d'ingénierie lancés pour sauver ce monument médiéval devenu une attraction touristique majeure dans le centre de l'Italie, ont annoncé mercredi des experts.


Le Groupe de surveillance de la tour, instauré pour surveiller l'évolution des travaux de restauration, a annoncé dans un communiqué qu'après 17 années d'observation, "la Tour de Pise est stable et son inclinaison a très légèrement baissé". Selon Nunziante Squeglia, professeur d'ingénierie à l'Université de Pise, cité par des médias italiens, le monument de 58 mètres s'est redressé... de 4 centimètres.

Le Groupe de surveillance avait été instauré après d'importants travaux menés entre 1993 et 2001 sous la houlette de Michele Jamiolkowski, un ingénieur polonais naturalisé italien, pour sauver la tour qui risquait de s'écrouler.

La tour avait été fermée au public pendant la durée des travaux, qui ont coûté plus de 28 millions d'euros. Le plus célèbre campanile du monde, qui penchait alors de 4,50 mètres par rapport à son axe vertical avait pu être redressé de 40 cm.

Mais il est improbable que la tour se redresse complètement, d'autant qu'elle n'a jamais été droite. Sa construction a débuté en août 1173 et elle a commencé à pencher dès les premiers étages terminés, pour s'affaisser encore plus après son achèvement en 1372.