De nouvelles liaisons ferroviaires entre la Wallonie et Paris en service dès le 9 décembre © BELGA

Le ministre fédéral de la Mobilité François Belot et la CEO de la SNCB Sophie Dutordoir ont symboliquement inauguré vendredi une nouvelle liaison ferroviaire entre Paris et plusieurs grandes villes wallonnes. Celle-ci entrera en service le 9 décembre.


D'ici trois semaines, les voyageurs pourront rejoindre Paris depuis Namur, Charleroi et Mons, via une correspondance dans le nord de la France.

Deux trains par jour sont prévus, un le matin et un le soir. Le trajet entre les capitales de la Wallonie et française durera 3h26 et coûtera 49,30 euros. Il faudra compter 2h50 et 41,70 euros depuis Charleroi, et 2h28 et 39,70 euros depuis Mons. Les tarifs seront plus avantageux pour les jeunes et le week-end.

Ces liaisons, qui emprunteront un train Intercités, ont pour objectif de répondre à la demande des travailleurs transfontaliers mais aussi d'atteindre les aéroports de Lille, Beauvais et Paris. Il y avait un "chaînon manquant" entre les deux bassins, ce service ayant été supprimé en 1997, soulignent la SNCB et la SNCF.

Il faudra attendre trois ans pour évaluer ces nouvelles lignes en termes de fréquentation, a commenté le ministre Belot, qui a été accueilli à son arrivée à Namur par le ministre-président wallon Willy Borsus et le bourgmestre Maxime Prévot.

Il s'agit en tout cas d'un service essentiel pour les travailleurs, étudiants, ainsi que pour le tourisme, assure M. Belot.

Ces nouvelles liaisons ne sont en aucun cas une concurrence pour les trains à grande vitesse, elles seront complémentaires, a pour sa part souligné Mme Dutordoir.