La secrétaire d'Etat britannique chargée du Sport et de la Société civile, Tracey Crouch, a annoncé jeudi avoir démissionné après le report par son gouvernement d'une mesure limitant drastiquement les mises dans les machines à sous.


Le budget présenté lundi par le ministre des Finances, Philip Hammond, prévoit de reporter de plusieurs mois, jusqu'à octobre 2019, la mise en oeuvre de cette mesure limitant à deux livres (environ 2,30 euros) la somme dépensée en une seule mise afin de réduire les risques liés au jeu.
Les joueurs peuvent jusqu'à présent miser jusqu'à 100 livres toutes les 20 secondes dans ces terminaux très prisés dans le pays.
L'exécutif veut se donner le temps de mettre en place une nouvelle taxe sur les jeux pour compenser la perte de revenus qu'engendrera cette mesure, dévoilée en mai au terme de plusieurs mois de consultation et malgré les inquiétudes de l'industrie du jeu dont l'activité est particulièrement lucrative.
"Entre l'annonce d'une réduction des mises et sa mise en application, plus de 1,6 milliard de livres sera perdu sur ces machines, principalement dans nos zones les plus défavorisées", a déploré Tracey Crouch dans sa lettre de démission publiée sur son compte Twitter.
"En outre, deux personnes se suicideront chaque jour en raison de problèmes liés au jeu", c'est pourquoi "je crois que ce report est injustifiable", a-t-elle ajouté.
L'industrie du jeu emploie quelque 53.000 personnes dans les boutiques de paris qui disposent au total de près de 183.000 machines sur le territoire britannique. Selon le gouvernement, les machines à sous sont concentrées dans les zones les moins favorisées, avec un taux de chômage élevé, attirant surtout des personnes inactives en quête d'argent.