Les négociations vont dans le mur chez Aviapartner © BELGA

Les discussions entre la direction et les syndicats de la société de manutention de bagages Aviapartner restent très difficiles dimanche après-midi, indique le syndicat libéral CGSLB.


Direction et syndicats se sont remis autour de la table depuis plus de deux heures pour mettre fin à la grève qui sévit depuis jeudi après-midi chez le bagagiste de Brussels Airport. "Les discussions sont très mauvaises. Nous sommes bloqués", témoigne le délégué syndical de la CGSLB Fouad Bougrine vers 17h30. Les syndicats disent s'adresser à "une direction totalement incompétente".

Une première réunion s'est tenue dimanche après-midi au sein du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale. Celle-ci, "qui s'est tenue à la demande de la direction, a duré une demi-heure maximum", a expliqué M. Bougrine qui n'y a vu aucun intérêt. "Le compte-rendu est formel: cette procédure ne peut aider les négociations. (...) C'était une perte de temps."

Selon la direction, le bureau de conciliation a toutefois "constaté que les deux parties étaient encore en mesure de négocier et les a invitées à poursuivre leur négociation". Celle-ci se tient à l'aéroport national, à Zaventem.

Depuis jeudi, des centaines de vols ont été annulés à Brussels Airport alors que les vacances de la Toussaint ont débuté et que nombre de vacanciers souhaitaient s'envoler vers d'autres cieux. Dimanche, 150 vols sur les 550 prévus ont été supprimés.