Le gouvernement indonésien a lancé lundi un appel à l'aide internationale à la suite du tremblement de terre suivi d'un tsunami qui a frappé l'île indonésienne des Célèbes, faisant au moins 832 morts.


Le président indonésien Joko Widodo "nous a autorisés à accepter l'aide internationale d'urgence pour répondre au désastre", a déclaré Tom Lembong, un responsable gouvernemental, alors que des dizaines d'agences humanitaires et d'organisations non gouvernementales se sont dites prêtes à apporter une assistance d'urgence après cette catastrophe majeure à laquelle doivent faire face les autorités de Jakarta. En Belgique, Unicef et la Croix-Rouge flamande ont lancé des appels au don pour venir en aide aux victimes.
L'Union européenne a aussi annoncé débloquer 1,5 million d'euros d'aide humanitaire. La Suisse a elle proposé dès samedi une offre d'assistance aux autorités indonésiennes. Une cellule de crise suisse est prête à intervenir, avec entre 7 et 20 personnes qui pourraient être envoyées dès lundi matin pour participer à la phase de reconstruction, notamment dans le domaine de l'accès à l'eau potable, la construction d'abris et le soutien médical.