Le secteur touristique en Flandre s'est remis de la crise de 2016 engendrée par la menace terroriste notamment. Le nombre de touristes accueillis au nord du pays a augmenté de 8% en 2017 par rapport à 2016 et dépasse même le précedent record de 2015 de 2%. "Le secteur du tourisme est exceptionnellement résilient", s'est réjouit dimanche matin le ministre flamand du Tourisme, Ben Weyts.

La Flandre a enregistré l'an dernier 12,8 millions d'arrivées touristiques, soit une hausse de 8% par rapport à 2016 et de 2% par rapport à 2015, année record. Le nombre de touristes belges a grimpé de 3% et les vacanciers étrangers marquent leur retour en Flandre (+13%).
Le nombre de nuitées touristiques a également augmenté, pour atteindre 30,7 millions (+6%). Les nuitées de touristes étrangers venus pour le plaisir ou pour le travail ont augmenté de 11%.
La Flandre a attiré les touristes européens tout au long de l'année et surtout davantage de Hongrois (+37%), de Suisses (+16%) et d'Allemands (+14%). Le nord du pays gagne aussi en popularité dans des contrées plus lointaines avec 48% de touristes brésiliens supplémentaires en 2017, 34% de Russes, 24% de Chinois et 21% d'Américains en plus.
Le taux d'occupation des hôtels flamands était en moyenne de 64% l'an dernier, soit 4% de plus qu'en 2016, ressort-il du baromètre des hébergements de Toerisme Vlaanderen, l'agence du tourisme flamande.
"Le plus dur est passé", se réjouit Ben Weyts. "Nous restons focalisés sur nos atouts: nos Maîtres flamands, notre nourriture et nos boissons, notre patrimoine artistique, le cyclisme. Cela porte ses fruits."