Bruxelles

Aujourd'hui
  • 10°
  • 12%
  • NO 12km/h
La météo à 10 jours

« 10 qu'on aime » : ces cadors de la NBA ont fait partie de l'Équipe des Étoiles

Le 17 février aura lieu la 68e édition du « All-Star Game », une compétition de basket-ball opposant les meilleurs joueurs des Conférences Est et Ouest. La traditionnelle cérémonie de la « draft », c'est-à-dire la désignation des joueurs sélectionnés par les deux capitaines LeBron James et Giannis Antetokounmpo, s'est déroulée le 7 février. Coup de projecteur sur 10 joueurs qui se sont illustrés lors des précédentes éditions.

À lire aussi : Le week-end à l'heure du All-Star Game !

Luka Doncic

Luka Doncic © Shutterstock


Étoile en pleine ascension, le meneur de jeu des Dallas Mavericks s'inscrit dans la lignée des plus grands joueurs de l'histoire. « Drafté » l'été dernier par Atlanta avant d'être envoyé dans la foulée à Dallas en échange du meneur Trae Young, le jeune Slovène (19 ans) réalise une première partie de saison exceptionnelle, marchant sur les traces des plus grands, Michael Jordan et Magic Johnson en tête. Grand favori au titre de « Rookie of the Year », celui que l'on surnomme le « Matador » affole les compteurs. Il a notamment rejoint le cercle très fermé des phénomènes ayant marqué 1 000 points avant d'avoir atteint le cap des 20 ans.


Giannis Antetokounmpo

Giannis Antetokounmpo © Shutterstock


Choisi à l'âge de 19 ans par les Milwaukee Bucks lors de la « draft 2013 » de la NBA, le Grec d'origine nigériane n'en finit pas d'impressionner observateurs, commentateurs et afficionados. Surnommé « The Greek Freak », Giannis Antetokounmpo a accompli, lors de la saison 2016/2017, un exploit sans précédent : être classé dans le top 20 des 5 principales statistiques (plus grand nombre de points marqués, de rebonds, de passes décisives, d'interceptions et de contres).


Devin Booker

Devin Booker © youtube/nba


Quel est le point commun entre Devin Booker (26 ans) et des légendes de la NBA telles que Wilt Chamberlain, Kobe Bryant, David Thompson, Elgin Baylor et David Robinson ? C'est simple : en 2017, l'arrière des Phoenix Suns (treizième position de la « draft 2015 » de la NBA) est devenu le sixième (et plus jeune) joueur de l'histoire à atteindre le cap des 70 points en une seule rencontre. Pour l'anecdote : malgré cet exploit, les Phoenix Suns se sont inclinés face aux Boston Celtics sur le score de 120 points à 130.


D'Angelo Russell

D'Angelo Russell © Shutterstock


En grande forme depuis le début de la saison, D'Angelo Russell ne cesse de gravir les échelons. Choisi en deuxième position par les Los Angeles Lakers lors de la « draft 2015 » de la NBA, ce meneur exceptionnellement doué fut cédé aux Brooklyn Nets deux ans plus tard, club où il explosa littéralement. À bientôt 23 ans (il les aura le 23 février), il est devenu le joueur le plus jeune à atteindre les 500 paniers à trois points. Précieux pour son scoring, mais aussi pour sa vision du jeu et sa maturité, l'ancien Lakers s'est vu récompenser par une sélection méritée à l'All-Star Game 2019.


Ben Simmons

Ben Simmons © youtube/nba


Pendant de nombreuses années, les Philadelphia 76ers ont fait partie des moins bonnes équipes de NBA. À l'issue de la saison 2012-2013, les « Sixers » entamèrent une sérieuse reconstruction sous l'égide de Sam Hinkie, le nouveau General Manager. Hinkie est aujourd'hui perçu comme le génie qui a mis au point l'armada du futur. Son « tanking* » de masse a notamment permis à la franchise de récupérer l'Australien Ben Simmons. « NBA Rookie of the Year » en 2018, Simmons vient d'obtenir sa première sélection pour l'All-Star Game.*Le « tanking » consiste à perdre expressément des matches car les plus mauvaises équipes ont davantage de chances d'obtenir les meilleurs joueurs lors de la « draft » annuelle.


Nikola Jokic

Nikola Jokic © youtube/nba


Sélectionné en 41e position par les Denver Nuggets lors de la « draft 2014 » de la NBA, le Serbe était loin, à l'époque, d'être un premier choix. Nicolas Jokic (24 ans le 19 février) mesure 2 m 13 et pèse plus de 110 kilos, ce qui ne l'empêche pas de briller par sa polyvalence. Passeur émérite, il affiche une belle réussite dans les tirs à trois points. Il vient d'obtenir sa première sélection pour l'All-Star Game.


Karl-Anthony Towns

Karl-Anthony Towns © youtube/nba


La carrière de cet Américain originaire de République dominicaine a littéralement démarré sur les chapeaux de roue. À 16 ans, il fait partie de la sélection dominicaine et, à 20 ans, il intègre la NBA et l'équipe des Minnesota Timberwolves, comme premier choix de la « draft 2015 ». Élu « Rookie of the Year 2016 », il dispute l'intégralité des 82 rencontres que compte la saison. Devenu incontournable au sein des Timberwolves, il a obtenu à ce jour deux sélections pour l'All-Star Game (2018 et 2019).


Damian Lillard

Damian Lillard © Shutterstock


Né à Oakland le 15 juillet 1990, Damian Lillard est l'une des valeurs sûres de la NBA. Au cours des trois dernières saisons, la star des Portland Trailblazers a terminé chaque rencontre en ayant inscrit au moins 25 points. « Rookie of the Year 2013 », il compte quatre sélections aux All-Star Games (2014, 2015, 2018 et 2019).


Joel Embiid

Joel Embiid © youtube/nba


Le pivot des Philadelphia 76ers possède un secret : il chambre ses adversaires sur les réseaux sociaux. « Je sais que quand je parle de ces gars-là sur les réseaux sociaux, ils s'énervent. Et après, dès qu'ils me jouent, ils sont super agressifs. Je me sers de leur agressivité pour prendre l'avantage.» Sélectionné en troisième position par les Philadelphia 76ers lors de la « draft 2014 », le Camerounais fut écarté des terrains pendant deux ans pour cause de blessures. Lors de sa première saison complète, il obtint la « NBA All-Rookie Team », une distinction récompensant les meilleures recrues de la saison. Sélectionné à deux reprises aux All-Star Games (2018 et 2019), il se surnomme lui-même « The Process », en référence à la célèbre phrase « trust the process » attribuée à Sam Hinkie, l'ex-General Manager des « Sixers ».


Kemba Walker

Kemba Walker © Belga


Kemba Walker est depuis sept ans le meneur des Charlotte Hornets. Il y a trois ans, aucun observateur ne se serait risqué à prédire le niveau atteint aujourd'hui par le natif du Bronx. « Désormais, il est, avec Lilliard, le seul à pouvoir concurrencer Stephen Curry », explique son coach. Ses immenses progrès lui ont valu d'être sélectionné trois fois consécutivement pour les All-Star Games. En dernière année de contrat, Walker souhaite poursuivre sa carrière sous le maillot des Charlotte Hornets.



Le programme du week-end

Nuit de vendredi à samedi à 03h00
Rising Star Challenge

Nuit de samedi à dimanche à 02h00
Skill Challenge, concours à trois points et concours de dunks

Nuit de dimanche à lundi à 02h00
All-Star Game

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0