Bruxelles

Aujourd'hui
  • 22° 15°
  • 100%
  • O 5km/h
La météo à 10 jours

Nos Belges aux Jeux olympiques d'hiver à Pyeongchang

Nos Belges aux Jeux olympiques d'hiver à Pyeongchang

Les 23èmes Jeux olympiques d'hiver se dérouleront du 9 au 25 février dans la ville sud-coréenne de Pyeongchang. La délégation belge est composée de 22 athlètes, le plus fort contingent envoyé par notre royaume depuis 1936. Mais y a-t-il de réelles chances de médailles parmi nos compatriotes ? Nous vous présentons notre sélection nationale ci-dessous !

Snowboard

Snowboard © Belga

Notre meilleure chance de médaille est un snowboardeur. Champion du monde en titre de slopestyle, Seppe Smits fait office de grand favori à Pyeongchang. Dans cette épreuve, il s'agit d'effectuer des figures aussi acrobatiques que possible sur une piste de descente spécialement aménagée. Ces figures sont ensuite jugées par le jury. Tout dépendra de la forme du moment : qui s'adaptera le mieux au parcours et aux conditions météorologiques ? De plus, la concurrence sera nettement plus relevée à Pyeongchang que lors des championnats du monde l'an passé.

Agé de 26 ans, le natif de Westmalle participe aux Jeux olympiques pour la deuxième fois après avoir décroché la 13ème place en slopestyle à Sotchi. Il paticipera également à la spectaculaire épreuve Big Air, un tremplin permettant d'effectuer des figures en l'air.

Notre porte-drapeau sera accompagné par le débutant Sebbe De Buck. Le snowboardeur de 22 ans a terminé 4ème l'an passé en slopestyle lors des championnats du monde et sera bien présent cette année malgré un poignet cassé... Le jeune Stef Vandeweyer, âgé de 18 ans, participera quant à lui aux épreuves Big Air et slopestyle.

Les qualifications pour l'épreuve de slopestyle débuteront le 10 janvier et la finale se déroulera le lendemain. Les qualifications pour le Big Air se disputeront quant à elles le 21 février et la finale aura lieu le 24 février.

Patinage de vitesse

Patinage de vitesse © Belga

En patinage de vitesse, nous nous intéresserons de près aux prestations de Bart Swings. Agé de 26 ans, notre compatriote pourrait profiter de son statut d'outsider et créer la surprise. A Sotchi en 2014, Bart Swings avait décroché la 4ème place du 5.000 mètres et la 5ème du 10.000 mètres. Cette année, il participera aux épreuves du 5.000 mètres, du 10.000 mètres et le mass start. Nouvelle discpline aux JO, le mass start pourrait bien être synonyme de médaille pour la Belgique : Bart Swings a en effet déjà décroché 5 victoires en Coupe du monde lors de cette épreuve...

Déjà présente à Sotchi, Jelena Peeters sera notre unique représentante féminine en patinage de vitesse. Agée de 32 ans, elle a laissé de côté le 1.500 mètres pour cause de maladie mais elle sera bien au départ du 5.000 mètres. Elle avait terminé à la 12ème place sur 5.000 mètres lors des championnats du monde l'an passé.

Un troisième patineur a également fait le déplacement à Pyeongchang. Agé de 23 ans, Mathias Vosté fera ses grands débuts aux JO et participera aux épreuves du 500 et du 1.000 mètres.

Bart Swings fera son entrée en lice le 11 février (5.000 mètres) avant de remettre le couvert le 13 février (1.500 mètres) et le 24 février (mass start). Jelena Peeters sera dans les starting-blocks le 15 février (5.000 mètres). Quant à Mathias Vosté, il montera sur la glace le 19 février (500 mètres) et le 23 février (1.000 mètres).

Patinage artistique

Patinage artistique © Belga

Frère et soeur, Jorik et Loena Hendrickx participeront aux épreuves individuelles de patinage artistique. La compétition se décline en deux parties : un programme court et un programme libre. Lors du programme court, les patineurs doivent effectuer des figures imposées. Les 24 meilleurs patineurs sont ensuite retenus pour le programme libre. Agé de 25 ans, Jorik Hendrickx avait terminé à la 16ème place lors de sa première participation aux JO en 2014 et il espère désormais intégrer le top 12.

Sa petite soeur Loena Hendrickx, âgée de 18 ans, fera quant à elle ses grands débuts sur la glace olympique. La native de Turnhout a surpris tout son monde le mois dernier en décrochant une 5ème place lors des championnats d'Europe. Parviendra-t-elle à rééditer cet exploit devant les caméras de télévision du monde entier ?

Ruben Blommaert sera le troisième Belge engagé dans les épreuves de patinage artistique. Agé de 25 ans, le Brugeois officiera avec Annika Hocke sous la bannière allemande lors de l'épreuve en couple.

Jorik Hendrickx entrera en action les 16 et 17 février tandis que sa soeur Loena devra patienter jusqu'au 21 et 23 février.

Skeleton

Skeleton © Belga

Agée de 21 ans, Kim Meylemans permet à la Belgique de disposer pour la première fois d'un participant au skeleton. Cette discipline consiste à descendre une piste couché sur un engin à structure métallique. Notre compatriote avait terminé à la 5ème place des championnats du monde en 2017 et elle a décroché une 5ème place lors de l'épreuve de la Coupe du monde disputée à Whistler cette année. Une place dans le top 10 semble à sa portée mais, avec un laps de temps aussi court, tout doit s'enchaîner à la perfection et la moindre erreur est fatale.

Les femmes disputent quatre runs lors de cette épreuve, deux le 16 février et deux autres le 17 février.

Bobsleigh

Bobsleigh © Belga

Agée de 33 ans, Elfje Willemsen est l'athlète belge la plus expérimentée : elle disputera en effet à Pyeongchang ses troisièmes Jeux olympiques. Après une 14ème place à Vancouver avec Eva Willemarck et une 6ème place à Sotchi avec Hanna Mariën, la pilote formera un duo redoutable avec la freineuse Sara Aerts. A l'instar de Mariën, cette dernière a participé aux Jeux olympiques d'été lors de l'épreuve de l'heptatlon. Le duo a pris la 10ème place des championnats du monde l'an passé et a terminé à deux reprises dans le top 10 lors des épreuves de la Coupe du monde cette saison.

Et pour la première fois de l'histoire, deux équipes de bobsleigh concourront sous pavillon belge. La pilote An Vannieuwenhuyse, 26 ans, et la freineuse Sophie Vercruyssen, 25 ans, feront en effet leurs débuts lors des JO. Leur meilleure prestation cette saison est une 10ème place lors de l'épreuve de Coupe du monde disputée à Winterberg.

Les deux premiers runs se dérouleront le 20 février et les deux suivants auront lieu le 21 février.

Short-track

Short-track © Belga

Le short-track est une discipline très spectaculaire du patinage de vitesse et de nombreuses chutes sont régulièrement au programme. Pieter Gysel était le dernier short-tracker belge à avoir participé aux JO, à Vancouver. Il est désormais le coach des débutants que sont Jens Almey et Ward Petre, tous deux âgés de 21 ans. Leur ambition est d'acquérir de l'expérience : une demi-finale ou une éventuelle finale B serait une sacré performance pour nos jeunes compatriotes.

Amey et Petre disputeront tous deux le 1.500 mètres : les épreuves de qualifications ainsi qu'une éventuelle demi-finale ou finale sont prévues le 10 février.

Biathlon

Biathlon

La Belgique fait ses grands débuts en biathlon lors des Jeux olympiques d'hiver avec deux athlètes naturalisés. Le biathlon est un mélange de ski de fond et de tir à la carabine et requiert à la fois de l'endurance et une précision diabolique.

Agé de 26 ans, Florent Claude a remporté des médailles pour le compte de la France lors des championnats du monde juniors mais, à cause de blessures à répétition, il n'a jamais réussi à percer au plus haut niveau. A Pyeongchang, il visera une place dans le top 10. Quant à Michael Rösch, il a remporté il y a douze ans une médaille d'or pour l'Allemagne dans le relais 4 x 7,5 km. Mais il a depuis perdu sa place et a décidé de concourir sous le drapeau belge. L'athlète de 34 ans a pour objectif d'intégrer le top 6.

Tant Claude que Rösch disputeront quatre épreuves : le sprint (10 km) le 11 février, la poursuite (12,5 km) le 12 février, l'individuelle (20 km) le 15 février et le mas start (15 km) le 18 février.

Ski de fond

Ski de fond

Un coureur de ski de fond défendra les couleurs de la Belgique aux JO d'hiver pour la première fois de l'histoire. Pour Thierry Langer, âgé de 26 ans et originaire de Malmédy, la qualification en soi est déjà un exploit. Il entrera en lice le 16 février lors de l'individuelle (15 km).

Ski alpin

Ski alpin

Le meilleur skieur belge se nomme Armand Marchant mais, blessé, il ne particpera pas aux JO à Pyeongchang. Notre compatriote est entré dans les points en décembre lors d'une épreuve de Coupe du monde, une première pour le ski belge. Son forfait profite au jeune Sam Maes, âgé de 19 ans. Ce dernier a décroché une médaille de bronze l'an passé lors des championnats du monde juniors. Il disputera le slalom et le slalom géant. Mercredi passé, Marjolein Decroix a intégré le contingent belge après que la Belgique ait reçu un extra ticket, elle qui avait auparavant contesté la sélection de Sam Maes. La jeune skieuse de 25 ans avait terminé à la 40ème place lors du slalom des championnats du monde en 2017.

Les présences de Kai Alaerts, 28 ans, et Kim Vanreusel, 20 ans, n'ont pas fait l'objet de discussions. Il s'agit de la première participation aux JO d'hiver pour les deux athlètes. Alaerts a décroché la 41ème place en slalom lors des championnats du monde en 2017 et Vanreusel a elle terminé 42ème en slalom et 54ème en slalom géant lors de ces mêmes championnats.

Kim Vanreusel sera sur la ligne de départ le le 12 février (slalom géant), le 14 février (slalom, en compagnie de Decroix), le 17 février (super-G), le 21 février (descente) et le 23 février (combiné). Sam Maes entrera en action le 18 février (slalom géant) et le 22 février (slalom, en compagnie de Kai Alaerts).

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0