L'immunité d'autres députés d'opposition sera levée pour qu'ils soient traduits en justice en raison de leur soutien au soulèvement manqué contre le président Nicolas Maduro, a prévenu mercredi le N.2 du régime chaviste, Diosdado Cabello.


"Hier, on m'a dit: d'autres députés ont été ajoutés à la liste de ceux dont il faut lever l'immunité parlementaire. Ici il ne peut y avoir d'immunité", a déclaré le président de l'Assemblée constituante, acquise à la cause Maduro, sur la télévision publique VTV.
M. Cabello n'a toutefois pas précisé les noms ni le nombre de ces députés. Pour l'heure, la Constituante a levé l'immunité de 14 parlementaires. Ils sont dans le collimateur de la justice pour avoir soutenu l'appel à la rébellion lancé le 30 avril par Juan Guaido, président de l'Assemblée nationale contrôlée par l'opposition. M. Guaido s'est autoproclamé président du Venezuela en janvier et a été reconnu comme tel par une cinquantaine de pays, dont les Etats-Unis.
Parmi ces 14 députés se trouve le vice-président de l'Assemblée nationale, Edgar Zambrano, qui a été arrêté. Les autres se sont réfugiés dans des ambassades, ont fui à l'étranger ou sont entrés en clandestinité.
Juan Guaido a dénoncé l'offensive du gouvernement comme une tentative de "démonter" le seul pouvoir aux mains de l'opposition. Lui-même n'est pas poursuivi par la justice pour son appel au soulèvement.