Au moins 20 personnes, la plupart des soldats, ont été tuées dans une embuscade du groupe terroriste Boko Haram samedi dans le nord du Nigeria, ont indiqué des témoins.


Les militants de Boko Haram ont attaqué un convoi de civils et un véhicule de l'armée près de la ville de Damboa, au nord-est de l'Etat de Borno, samedi matin, selon un chef local.
"J'ai vu au moins 20 corps et beaucoup de véhicules incendiés", a dit un homme qui conduisait l'un des engins, préférant rester anonyme.
L'armée évacuait d'un camp de déplacés des résidents qui avaient fui des attaques terroristes, selon les témoins.
Boko Haram est une menace constante pour les communautés au nord-est du Nigeria. Le groupe terroriste a aussi lancé des offensives au Chad, au Niger et au Cameroun voisins.
Depuis 2009, des milliers de personnes ont été tuées dans les mais du groupe djihadiste sunnite dans la région et une estimation de 2,5 millions de personnes ont fui leur foyer.
L'objectif de Boko Haram est d'appliquer une interprétation stricte de la loi islamique appelée Sharia.