Le parti d'extrême-droite allemand Afd est solidaire avec le FPÖ malgré le scandale de la vidéo d'Ibiza qui a mené à la chute de la coalition gouvernementale droite/extrême-droite en Autriche.


"Le FPÖ reste notre parti frère et le restera", a indiqué jeudi le co-président de l'AfD Jörg Meuthen lors d'un meeting politique à Görlitz, organisé dans le cadre des élections européennes.

S'exprimant sur la ZDF, l'autre co-président Alexander Gauland a déclaré que la vidéo filmée en secret était "une manipulation criminelle" et a critiqué le fait qu'elle avait été diffusée. "Je ne peux pas blâmer le parti pour le mauvais comportement d'une personne", a-t-il dit.

La coalition gouvernementale droite-extrême droite a vécu en Autriche, à quelques jours des élections européennes, avec le départ lundi de tous les ministres FPÖ, emportés par une sulfureuse vidéo montrant le leader nationaliste Heinz-Christian Strache disposé à se compromettre avec la Russie.