Quelque 300 étudiants et membres du personnel de l'université de Los Angeles qui ont été exposés à la rougeole ont été placés en quarantaine pour au moins une journée. La maladie connaît actuellement sa pire résurgence aux Etats-Unis depuis son élimination officielle en 2000.


Un étudiant de Los Angeles qui a été diagnostiqué a potentiellement exposé 500 personnes au virus en se rendant en classe début avril.
Sur ces personnes 119 étudiants et huit membres du personnel n'ont pas encore transmis de dossier médical permettant d'établir qu'ils sont immunisés contre la rougeole, selon une déclaration de l'université.
Sur la même période, une personne qui a fréquenté la bibliothèque de Californie, également à Los Angeles, a été en contact avec des centaines de personnes. 198 d'entre elles n'ont pas non plus rendu d'attestation prouvant leur immunisation.
Les autorités de santé publique ont dès lors décidé de placer 325 personnes en quarantaine pour 24 à 48h jusqu'à ce que la preuve de leur état soit établie, selon une déclaration de l'université. Certains pourraient y rester jusqu'à une semaine.
Les Etats-Unis avaient enregistré à la date de mercredi 695 cas de rougeole depuis le début de l'année, selon les Centres de préventions pour la maladie.
Ce nouveau record - le plus récent datait de 2014, avec 667 cas sur l'ensemble de l'année - intervient sur fond de mouvement anti-vaccins: beaucoup de parents sont opposés à faire immuniser leurs enfants et évoquent les exemptions religieuses qui existent dans la plupart des Etats américains.