Le bilan d'un séisme dans le nord des Philippines, d'une magnitude 6,1, a grimpé à 11 morts mardi alors que les sauveteurs tentent toujours d'extraire les personnes enfouies sous les décombres d'au moins deux bâtiments, indiquent les autorités.


Cinq personnes sont mortes lundi dans l'effondrement d'au moins deux bâtiments à Porac, à une centaine de km au nord-ouest de Manille, sur l'île de Luçon, a indiqué le bureau provincial de gestion des désastres. Celui-ci informe que 24 personnes sont portées disparues, la plupart dans l'effondrement d'un supermarché. Une course contre la montre était lancée pour déblayer, avec des engins de chantier et des marteaux-piqueurs, les ruines du bâtiment de quatre étages.
Trois autres personnes sont décédées dans des structures qui se sont écroulées dans des incidents séparés dans la même ville, selon le maire Condralito Dela Cruz. Beaucoup de maisons touchées par le séisme doivent encore être inspectées, a-t-il ajouté.
Dans la ville de Lubao, une grand-mère de 56 ans et son petit-fils de 7 ans ont aussi été tués dans l'effondrement d'un mur, selon le gouverneur de la province Lilia Pineda.
Un enfant de 6 ans a en outre perdu la vie à San Marcellino dans des coulées de boue déclenchées par le tremblement de terre dans plusieurs villes.
Plus de 400 secousses ont encore été enregistrées depuis le séisme principal lundi après-midi, mais seulement huit ont été ressenties.
La secousse, la plus forte depuis des années à frapper la zone de la capitale, s'est produite à 17H11 (09H11 GMT), à une profondeur de 40 kilomètres. Son épicentre était à Castillejos, dans la province de Zambales, à environ 100 km au nord-ouest de Manille.
Les Philippines se trouvent sur la "ceinture de feu" du Pacifique, où la collision de plaques tectoniques provoque de fréquents tremblements de terre et une importante activité volcanique.