Le passager en place arrière d'un avion de chasse Rafale s'est éjecté mercredi peu après le décollage à Saint-Dizier (Haute-Marne), conduisant l'appareil à se reposer avec la verrière brisée, ont annoncé l'armée de l'Air et le Bureau Enquêtes Accidents pour la sécurité de l'aéronautique d'Etat (BEA-E).


Le passager, qui n'appartient pas au ministère des Armées et réalisait un "vol d'information", s'est éjecté "peu après le décollage" pour une "mission d'entraînement", a indiqué le porte-parole de l'armée de l'Air, le colonel Cyrille Duvivier, sans plus de précisions sur son identité.
Il a été immédiatement pris en charge par les secours et conduit à l'hôpital mais son état de santé n'inspire pas d'inquiétude, a ajouté le colonel Duvivier.
"Malgré la perte de la verrière, le pilote est parvenu à poser l'appareil sur la base 113 à Saint-Dizier", a précisé le BEA-E, qui a ouvert une enquête de sécurité.
Une enquête interne et une enquête judiciaire ont aussi été ouvertes afin de déterminer les circonstances de l'accident, a précisé le colonel Duvivier.