Brexit: le Labour ne soutient pas un amendement demandant un second référendum © BELGA

Le Parti travailliste britannique a appelé jeudi ses députés à ne pas soutenir un amendement réclamant un report de la date du Brexit pour organiser un deuxième référendum, provoquant la colère de certains parlementaires.


La députée Sarah Wollaston, membre du Groupe indépendant à la Chambre des communes, a déposé un amendement à la motion gouvernementale sur un report du Brexit, qui sera soumis au vote jeudi.

Alors que la date du Brexit est théoriquement fixée au 29 mars, cet amendement réclame un report "suffisant pour légiférer et organiser un vote public".

Le Parti travailliste a donné consigne à ses membres de ne pas soutenir cet amendement, a confié une source travailliste.

Le leader du Labour, Jeremy Corbyn, avait pourtant annoncé fin février que son parti allait "déposer ou soutenir" au Parlement un amendement favorable à un second référendum pour "éviter le Brexit destructeur" du Parti conservateur au pouvoir. Eurosceptique au positionnement ambigu sur le Brexit, le chef des travaillistes avait longtemps évité de se prononcer sur la question.

Jeudi, M. Corbyn a déposé un amendement réclamant simplement un report de la date du Brexit pour "donner au Parlement le temps de trouver une majorité pour une approche différente", après le rejet mardi par le parlement britannique de l'accord de retrait conclu entre Londres et Bruxelles.

La consigne de vote au sein du Labour a provoqué la colère de certains députés, qui ont annoncé leur intention de désobéir.

"Je soutiens un vote public et je voterai pour un vote public ce soir. C'est simple. Pas de +si+, pas de 'mais', pas de 'peut-être la semaine prochaine'. Je vote pour ce soir", a écrit sur Twitter la députée travailliste Siobhain McDonagh.

"Les leaders du Labour ne soutiendront pas un vote public. C'était entendu d'avance, c'est désormais confirmé. Heureusement qu'il y a des députés qui ont des principes qui ne suivent pas toujours le dictat de Jeremy Corbyn", a souligné de son côté le député du Groupe indépendant Chris Leslie.

Le Groupe indépendant auquel appartient Sarah Wollaston regroupe onze députés ayant fait sécession du Parti travailliste et du Parti conservateur pour défendre l'organisation d'un deuxième référendum sur le Brexit.