Le vice-président brésilien Hamilton Mourao a affirmé jeudi à l'AFP qu'une intervention militaire américaine au Venezuela "n'aurait aucun sens" et que les menaces de Washington étaient "de l'ordre de la rhétorique".


Une telle intervention "serait prématurée et n'aurait aucun sens. Le problème vénézuélien doit être résolu par les Vénézuéliens", a-t-il déclaré, alors que le président vénézuélien Nicolas Maduro a ordonné la fermeture de la frontière avec le Brésil à deux jours de la date annoncée par l'opposant Juan Guaido pour l'entrée de l'aide humanitaire dans le pays.