Brexit: "notre message est clair: une solution peut être trouvée" © BELGA

Le ministre des Affaires étrangères britannique Jeremy Hunt a martelé lundi qu'il était toujours possible de "trouver une solution" avec les Européens pour qu'un accord sur le Brexit puisse être ratifié par la Chambre des communes.


Cela nécessitera de la "confiance et de la vision des deux côtés, car ce qui est en jeu, c'est la relation entre le Royaume-Uni et ses voisins européens pour les 25 prochaines années", a-t-il affirmé lundi à son arrivée à une réunion avec ses homologues de l'UE.

Même si le départ du Royaume-Uni ne figure pas formellement à l'agenda du Conseil des Affaires étrangères, M. Hunt a bien l'intention d'aborder ce dossier en cette "période critique et cruciale".

"Notre message est clair : nous pouvons trouver une solution qui soit acceptable pour le parlement britannique et les Européens", a-t-il insisté.

Le Royaume-Uni est censé quitter l'UE le 29 mars, mais la Chambre des communes a rejeté le mois dernier l'accord de divorce que la Première ministre Theresa May avait négocié avec les 27, ce qui accroit le risque d'un Brexit sans accord le mois prochain.

Mme May cherche actuellement à renégocier cet accord, ce que refuse fermement les Européens. Ces derniers sont toutefois ouverts à des discussions sur la déclaration politique, qui jette les bases de la relation future après le divorce entre Londres et le bloc, mais disent "toujours attendre" des propositions "concrètes et réalistes" de la part de Londres.

Le ministre britannique chargé du Brexit Stephen Barclay rencontrera une nouvelle fois ce lundi le négociateur de l'UE sur le Brexit, Michel Barnier.