Plus de 700 personnes luttaient dimanche soir contre une cinquantaine d'incendies, dont certains seraient d'origine criminelle, dans le nord de l'Espagne, ont informé les autorités régionales.


"48 incendies sont toujours actifs en fin de journée. Au cours de la journée ont été recensés 50 incendies, 760 personnes de différentes administrations travaillant à leur extinction", a indiqué dans un communiqué le gouvernement régional de Cantabrie.
Depuis que les premiers feux se sont déclarés jeudi dans cette région montagneuse du nord du pays, "aucun dommage humain n'est à déplorer et la majorité des incendies ont lieu dans des zones inaccessibles et ne mettent pas en danger la population ou les infrastructures", selon le gouvernement régional.
Deux personnes ont été arrêtées, a déclaré à la télévision La Sexta le président de la Cantabrie, Miguel Angel Revilla, précisant qu'il n'y avait "aucun blessé, seulement cinq évacués".