Israël a décidé dimanche de geler 138 millions de dollars (122 millions d'euros) qu'il devait verser à l'Autorité palestinienne afin de protester contre les allocations que cette dernière verse aux familles de prisonniers palestiniens, selon un communiqué du bureau du Premier ministre.


"Selon les chiffres des services de sécurité, l'Autorité palestinienne a versé en 2018 cette somme aux terroristes emprisonnés, à leurs familles et aux anciens détenus. C'est pour cela que nous avons décidé de geler cette même somme de l'argent qu'Israël reverse au titre des taxes" prélevées par l'Etat hébreu sur les produits palestiniens importés, indique ce communiqué.