Quatre hommes arrêtés par la police en Irlande du Nord, suspectés d'être liés à l'explosion d'une voiture devant un tribunal à Londonderry samedi, ont été relâchés, indiquent les forces policières locales. Un homme d'une cinquantaine d'année reste toutefois privé de liberté.


Un homme de 42 ans, un autre de 34 ans et deux hommes âgés de 21 ans, arrêtés par les enquêteurs chargés du dossier, "ont été relâchés sans condition", ont confirmé les services de police d'Irlande du Nord, lundi soir.
Un homme d'une cinquantaine d'année reste toutefois privé de liberté.
La police a en outre procédé à une explosion contrôlée d'un va suspecté d'avoir été subtilisé et abandonné au milieu d'une autre route à Londonderry, aussi appelée Derry par les Irlandais républicains opposés au pouvoir britannique.
Les enquêteurs pensent que la "nouvelle IRA", branche dissidente de l'Armée républicaine irlandaise (IRA), est derrière cette attaque. "Notre principale piste est la nouvelle IRA" a déclaré lors d'un point presse le chef adjoint de la police, Mark Hamilton, décrivant ce groupe comme un "petit groupe", "largement non représentatif".
La voiture a explosé samedi peu après 20H00 (locale et GMT) devant un tribunal, dans le centre-ville, sans faire de blessé.