Les Etats-Unis rendront impossible toute résurgence du groupe Etat islamique © BELGA

Le vice-président américain Mike Pence a affirmé mercredi que les Etat-Unis rendraient impossible toute résurgence du groupe djihadiste Etat islamique, après le décès de militaires américains dans une attaque dans le nord de la Syrie.


"Nous resterons dans la région et nous poursuivrons la lutte pour assurer que le groupe Etat islamique ne montre plus sa face immonde", a déclaré M. Pence.

"Nous allons défendre les avancées obtenues par nos soldats et nos partenaires au sein de la coalition", a déclaré le vice-président américain à une réunion d'ambassadeurs à Washington, tout en confirmant le futur désengagement annoncé des troupes américaines en Syrie.

"Grâce aux qualités de leader de notre commandant en chef et au courage et à l'esprit de sacrifice de nos alliés de la coalition, nous sommes désormais en mesure de transmettre la mission de combat contre l'Etat islamique à nos partenaires de la coalition et de rapatrier nos troupes à la maison", a dit Mike Pence.

Seize personnes, dont des soldats américains, ont été tuées mercredi dans un attentat suicide revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique (EI) à Minbej en Syrie, l'attaque la plus meurtrière contre les forces américaines de la coalition internationale depuis 2014 dans ce pays.

Après une montée en puissance fulgurante en 2014 et la conquête de vastes territoires en Syrie et en Irak, l'EI a vu son "califat" autoproclamé se réduire comme peau de chagrin sous l'effet de multiples offensives.

L'attentat de Minbej intervient après l'annonce, le mois dernier, d'un retrait des troupes américaines de Syrie. Le président américain Donald Trump avait justifié ce désengagement en assurant que l'EI avait été "vaincu".