Lavrov assure que la Russie "ne se frotte pas les mains" à propos du Brexit © BELGA

La Russie ne "se frotte pas les mains" après le rejet massif de l'accord sur le Brexit par les députés britanniques, qui augmente les chances d'un "no deal", a assuré mercredi Sergueï Lavrov, ajoutant souhaiter une UE "unie" et "forte".


"Nous n'allons rien dire et ne disons rien sur le Brexit, même si certains disent et écrivent constamment que la Russie se frotte les mains et jubile. Rien de tout ça", a assuré le chef de la diplomatie russe au cours de sa conférence de presse annuelle.

"Nous avons toujours dit, bien avant que l'idée du Brexit ne prenne forme, qu'une Union européenne unie, forte et, plus important encore, indépendante est dans nos intérêts", a-t-il poursuivi. "Voyons ce qui arrive. Naturellement, nous sommes prêts à coopérer avec l'Union européenne et la Grande-Bretagne si ça se termine avec un retrait de l'UE", a ajouté le ministre.

Après le référendum sur le Brexit, la Russie avait été accusée d'ingérence en faveur d'une sortie de l'UE pour encourager les divisions entre les Occidentaux.

Mardi, le députés britanniques ont rejeté à une très large majorité (432 voix contre 202) l'accord de retrait négocié entre les 27 et Londres, infligeant une lourde défaite politique à la Première ministre britannique, Theresa May. Ce vote relance les incertitudes sur l'avenir du Royaume-Uni à quelques semaines de son départ de l'Union européenne, prévu le 29 mars.

Les relations entre la Russie et la Grande-Bretagne sont au plus bas, notamment en raison de l'empoisonnement dans le sud-est de l'Angleterre de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal, attribué aux services secrets russes par Londres.