La presse britannique féroce avec Theresa May © BELGA

Les journaux britanniques n'épargnaient pas la Première ministre Theresa May mercredi, après le rejet massif la veille par les députés de l'accord de Brexit. "Une humiliation complète", résume The Daily Telegraph.


La Chambre des communes a recalé le texte par 432 voix contre 202, la plus lourde défaite essuyée par un dirigeant britannique depuis les années 1920. Sitôt le résultat connu, le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn a présenté une motion de censure contre le gouvernement

La Première ministre conservatrice est au cœur des critiques dans la presse mercredi. "L'accord de May est mort", souligne The Sun sous un photomontage représentant Mme May sous les traits d'un dodo, tandis que The Daily Telegraph parle d'une "complète humiliation", ajoutant qu'il faut "un certain talent pour tourner autant de personnes contre soi". The Times pointe également une "défaite historique" pour Theresa May après que les députés ont "écrasé" l'accord.

The Daily Express titre avec un jeu de mot: "Dismay" (soit littéralement consternation ndlr). Le quotidien renvoie principalement la responsabilité aux députés ayant voté contre et au chef de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, plutôt qu'à Theresa May. "Ce pays réclame l'unité mais Jeremy Corbyn ne pense qu'à démettre la première ministre de ses fonctions. Il est temps que les députés fassent leur travail pour un accord de Brexit voté par 17,4 millions de Britanniques. Ne nous décevez pas! "

Le Daily Mail relève aussi le combat mené par Theresa May, "se battant pour sa vie". "Pas d'accord, pas d'espoir, pas d'idée", écrit de son côté le Daily Mirror, mettant en avant l'incertitude qui prévaut à présent. "Et pas de confiance."

The Guardian et The Financial Times s'en tiennent quant à eux aux faits. "May subit une défaite historique maintenant que les députés tories se sont retournés contre elle", écrit le premier. "L'accord de Brexit de May écrasé par la Chambre des communes", titre le second.