La priorité du maire de Strasbourg, Roland Ries, est de libérer les personnes confinées dans le centre-ville en état de siège où une opération policière est en cours pour localiser l'auteur présumé d'une fusillade. Le marché de Noël, où quatre personnes ont été tuées, sera fermé mercredi mais son organisation sera maintenue au cours du mois de décembre, a indiqué le maire sur la chaîne française BFM TV mercredi.


"La décision la plus urgente à prendre durant la nuit sera de libérer les personnes qui sont pour le moment bloquées", a indiqué le maire, évoquant des centaines d'habitants et touristes dans le cas. En outre, près de 2.000 personnes sont confinées dans le Parlement européen, qui tient sa séance plénière à Strasbourg cette semaine.
La traque de l'auteur présumé, blessé par les autorités, se poursuit dans la ville frontalière de l'Allemagne. En raison de l'opération policière en cours, plusieurs quartiers sont bouclés et des accès autoroutiers interdits d'accès.
Le marché de Noël, attraction temporaire très populaire à Strasbourg, sera fermé mercredi mais rouvrira par la suite, a en outre indiqué le maire de la ville qui a aussi confirmé le bilan de quatre morts et dix blessés à l'Agence France Presse.
M. Ries a indiqué avoir pris des mesures strictes dans sa ville depuis les attentats du 13 novembre à Paris pour en assurer la sécurité.
L'auteur présumé, un homme de 29 ans né à Strasbourg, est connu de la police française qui comptait l'intercepter le matin même du drame. Mais les autorités ont trouvé son habitation vide. Le suspect a été blessé après la fusillade, mais n'a pas été localisé depuis, donnant lieu à une traque depuis plus de cinq heures.