La section antiterroriste du parquet de Paris a annoncé mardi soir s'être saisie de l'enquête sur l'attaque de Strasbourg qui a fait deux morts et onze blessés dans le secteur touristique du marché de Noël, selon le dernier bilan.


En fuite, le tireur de 29 ans a été "identifié", selon le ministre de l'Intérieur, précisant qu'il était connu pour des faits de droit commun. La préfecture du Bas-Rhin a indiqué que le suspect était fiché "S", abréviation de "sûreté de l'État". Il devait être interpellé le matin même de la fusillade sur le marché de noël de la ville alsacienne, mais il ne se trouvait pas chez lui.
L'homme a été blessé avant de prendre la fuite et est rentranché en ce moment.
Après évaluation de la situation, le parquet de Paris a ouvert une enquête de flagrance pour "assassinats, tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle", a-t-il précisé.
Les investigations sont confiées à plusieurs services d'enquête: la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire, la direction interrégionale de la police judiciaire de Strasbourg et la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).
Le nouveau procureur de Paris Rémy Heitz, qui a succédé le 16 novembre à François Molins, se rend sur les lieux de l'attaque, a ajouté le parquet. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner se rend également sur place.