Theresa May et Mark Rutte ont eu une "discussion utile" sur le Brexit © BELGA

La Première ministre britannique Theresa May a entamé mardi un tour des capitales européennes dans l'espoir de sauver l'accord sur le Brexit. Dans cette optique, la dirigeante conservatrice était ce mardi matin à La Haye, où elle a eu un entretien "utile" avec son homologue néerlandais, Mark Rutte.


Lundi, Mme May a reporté un vote à la Chambre des Communes sur le projet d'accord trouvé entre Londres et les 27, espérant obtenir de nouvelles assurances auprès de ses partenaires européens sur la solution de dernier recours trouvée pour éviter le retour d'une frontière physique entre l'Irlande et l'Irlande du Nord. De la sorte, elle espère faire passer l'accord auprès des parlementaires britanniques.

Après avoir rencontré le chef du gouvernement néerlandais, Theresa May a mis le cap sur Berlin, où elle rencontrera la chancelière allemande Angela Merkel. Elle se rendra ensuite à Bruxelles pour s'entretenir avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et celui du Conseil européen, Donald Tusk. Ces derniers ont déjà averti qu'il ne serait pas possible de renégocier l'accord de retrait, mais ont laissé entrevoir une ouverture en évoquant la possibilité de donner de "plus amples clarifications" sur certains points.

Jeudi, un sommet consacré au Brexit sera convoqué à Bruxelles pour répondre aux préoccupations britanniques, au premier jour du Conseil européen des 13 et 14 décembre.

L'accord de Brexit entre Londres et l'Union européenne devrait être présenté au vote des députés britanniques "avant le 21 janvier", a précisé Downing Street.