Quarante-quatre anciens sénateurs américains démocrates et républicains ont mis en garde lundi contre des menaces pesant, selon eux, sur la démocratie aux Etats-Unis et s'inquiètent d'une "crise constitutionnelle".


"Nous partageons l'avis que nous entrons dans une période dangereuse, et nous nous sentons le devoir d'évoquer les menaces qui pèsent sur l'Etat de droit, la Constitution, nos institutions gouvernementales et la sécurité nationale", ont écrit les anciens législateurs dans une tribune publiée lundi dans le Washington Post.
Les 44 ex-sénateurs, parmi lesquels des démocrates mais aussi des républicains, décrivent la situation comme une crise constitutionnelle.
Alors que le procureur spécial Robert Mueller poursuit son enquête sur des soupçons de collusion de l'équipe de campagne de Donald Trump avec la Russie lors de l'élection présidentielle américaine en 2016 et qu'une Chambre des représentants à majorité démocrate s'apprête à lancer de nouvelles investigations à la prochaine rentrée parlementaire en janvier, les événements augurent d'une période politique périlleuse, selon les anciens sénateurs.
"Nous sommes à un point d'inflexion où les principes fondamentaux de notre démocratie et nos intérêts sécuritaires nationaux sont en jeu, et où le respect de l'Etat de droit et la capacité de nos institutions à travailler librement et de manière indépendante doivent être maintenus", avertissent les anciens législateurs.
"A d'autres moments critiques de notre histoire, quand des crises constitutionnelles ont menacé nos fondations, c'est le Sénat qui a pris la défense de notre démocratie. Aujourd'hui est un de ces moments", ont-il affirmé.