Allemagne: les constructeurs automobiles acceptent l'accord sur les voitures diesel © BELGA

Malgré leurs réticences, Volkswagen, Daimler et BMW ont accepté de prendre en charge une partie des émissions issues de leurs voitures diesel, a déclaré le ministre des Transports, Andres Scheuer, à l'issue d'une nouvelle réunion avec les constructeurs à ce sujet jeudi. Les trois constructeurs se sont ainsi dits prêts à payer jusqu'à 3.000 euros par véhicule.

Volkswagen et Daimler avaient jusque là accepté de payer seulement 2.400 euros. Outre l'augmentation de la somme dédiée, ils ont à présent également promis de financer des ajustements sur d'anciens véhicules diesel afin de rendre ceux-ci moins polluants.
BMW refuse toujours, pour sa part, de participer financièrement à ces réparations avant 2020. Elle évalue toutefois l'instauration d'une prime plus avantageuse à l'échange des vieux diesels.
Un "plan diesel" présenté début octobre prévoit des "primes à l'échange" des voitures anciennes ainsi que des mises aux normes techniques des véhicules, par exemple en ajoutant un filtre à particules. Le gouvernement peine cependant à faire payer aux constructeurs ces mises aux normes techniques.
Cologne et Bonn ont rejoint jeudi Stuttgart, Francfort et Berlin dans la liste des villes contraintes d'interdire les anciennes voitures au diesel des rues les plus polluées, après des requêtes d'une association environnementale, alors que les promesses du gouvernement pour assainir l'air tardent à se concrétiser. Cette interdiction entrera en vigueur dès avril 2019.