Nestlé va surveiller les plantations d'huile de palme de ses fournisseurs via satellite © BELGA

Nestlé va déployer, à partir de décembre, la surveillance de ses fournisseurs d'huile de palme via satellite. Le géant suisse de l'agro-alimentaire, mis en cause par Greenpeace en 2010 pour des partenariats avec des entreprises locales peu scrupuleuses, s'est depuis lors engagé dans une politique "zéro déforestation" à l'horizon 2020.


La surveillance des plantations d'huile de palme par satellite, une technologie développée par Airbus, Space et l'ONG The Forest Trust, avait fait l'objet d'une phase expérimentale de neuf mois en Malaisie, en 2016-2017. L'objectif pour Nestlé est d'éradiquer la déforestation de sa chaîne de production.

Le géant suisse affirme maîtriser la traçabilité de 90% de son approvisionnement en huile de palme. En mars, les efforts de l'entreprise en matière de transparence avaient d'ailleurs été salués par Greenpeace.

L'huile de palme est la première cause de déforestation en Indonésie, qui fournit avec la Malaisie voisine plus de 90% de la matière à l'échelle mondiale, rappelle l'ONG. Selon ses statistiques, sur la période 2013-2015, une surface équivalente à 146 terrains de football y a été détruite toutes les heures. Ce défrichage sauvage constitue une menace permanente pour les espèces qui peuplent les forêts ainsi qu'un facteur propice aux déclenchements d'incendies. Des sinistres parfois causés par les entreprises elles-mêmes pour y installer des plantations.