Petro Poroshenko: "Nord Stream 2 est un projet à motivation politique" © BELGA

Le projet de gazoduc Nord Stream 2, qui vise à doubler les capacités de livraison de gaz russe en Europe par la mer Baltique, n'est pas un projet à visée économique, mais "à motivation politique", a réagi jeudi le président ukrainien Petro Poroshenko à son arrivée au sommet de l'Otan.

Le projet de gazoduc qui doit permettre de doubler les capacités du premier Nord Stream, transportant du gaz de la côte Baltique de la Russie jusqu'à l'Allemagne, fait polémique au sein de l'Alliance.

M. Poroshenko a encore ajouté que le projet rendait des Etats dépendants de la Russie et a appelé ces derniers à ne pas investir dans le gazoduc.

Le président ukrainien s'est rangé du côté de son homologue américain Donald Trump qui a estimé mercredi que l'Allemagne était "captive" de la Russie. M. Trump a en effet dénoncé à plusieurs reprises le projet de doublement du gazoduc Nord Stream reliant directement la Russie à l'Allemagne et exige son abandon. "Ils paient des milliards de dollars à la Russie et nous devons les défendre contre la Russie", a-t-il encore affirmé.

De son côté la chancelière allemande Angela Merkel a signifié à M. Trump que l'Allemagne prenait ses décision de manière "indépendante". "Nous pouvons mener nos propres politiques, nous pouvons prendre des décisions indépendantes."

M. Poroshensko a également a dit ne pas "être effrayé" par le fait que Donald Trump reconnaisse l'annexion de la péninsule de Crimée par la Russie à l'issue de sa rencontre avec le chef du Kremlin. "Je n'ai peur de rien", a déclaré M. Porochenko. "Nous avons reçu un message fort à la fois de la part de la Maison Blanche et du département d'Etat sur le fait qu'ils ne reconnaissent pas l'annexion illégale de la Crimée."