La Corée du Nord a détruit "quatre sites d'essais" balistiques, confirmant le réchauffement de ses relations avec les Etats-Unis après la rencontre historique la semaine dernière entre Donald Trump et Kim Jong Un, a annoncé le président américain jeudi.

"Notre relation est très bonne. Ils ont arrêté d'envoyer des missiles, y compris des missiles balistiques", a-t-il déclaré lors d'une réunion de son cabinet.
"Ils ont déjà détruit un de leurs gros sites d'essais. En fait, ce sont plutôt quatre gros sites d'essais" qui ont été détruits, a-t-il ajouté.
"Ca sera une dénucléarisation totale, elle a déjà commencé", a-t-il conclu.
Après une rencontre historique entre les dirigeants le 12 juin à Singapour, Kim Jong Un s'est engagé en faveur d'une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne".
Les Etats-Unis ont ensuite annoncé que leurs principales manoeuvres militaires conjointes avec la Corée du Sud étaient désormais "suspendues indéfiniment". La mesure a été saluée par la Corée du Nord, qui réclamait depuis longtemps la fin de ces exercices qu'elle considère comme la répétition de l'invasion générale de son territoire.
En avril 2018, Pyongyang avait proclamé la fin des essais nucléaires et la fermeture de son site d'essais atomiques, qui a "rempli sa mission" selon Kim.
"Et je crois comprendre qu'ils ont déjà restitué, ou sont en train de le faire, les dépouilles de nos grands héros qui sont morts en Corée du Nord pendant la guerre", a également dit jeudi le président américain.
En début de semaine, un responsable américain a annoncé à l'AFP que la restitution d'un premier groupe de dépouilles de soldats américains morts pendant la guerre de Corée "pourrait se faire dans les prochains jours", comme convenu dans l'accord conclu entre Washington et Pyongyang.