Deux ex-agents des services secrets français soupçonnés d'avoir livré des informations à une puissance étrangère ont été présentés à un juge, a annoncé jeudi soir le ministère français des Armées, confirmant partiellement des informations de la chaîne TMC et du quotidien Le Monde qui affirment que le pays en question est la Chine.

"Le ministère des Armées confirme que deux de ses anciens personnels et la conjointe de l'un d'entre eux ont été déférés devant le juge d'instruction, pour des faits susceptibles de constituer les crimes et délits de trahison par livraison d'informations à une puissance étrangère, provocation au crime de trahison et atteinte au secret de la défense nationale", a déclaré le ministère dans un communiqué.