L'Otan crée deux nouveaux quartiers généraux, sans doute en Allemagne et aux Etats-Unis © BELGA

L'Otan a pris mercredi la décision de principe de renforcer sa structure de commandement militaire en créant deux nouveaux quartiers généraux, l'un pour améliorer la mobilité des troupes en Europe et l'autre pour superviser les "lignes de communication" entre les Etats-Unis et le Vieux Continent, a annoncé le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jens Stoltenberg.

"Nous avons pris des décisions majeures pour la modernisation de la structure de commandement" de l'Otan, a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Bruxelles, en soulignant que cette "adaptation" était nécessaire en raison du changement de la situation internationale, avec une Russie redevenue plus agressive.

Les deux futurs commandements conjoints (JFC) seront responsables respectivement de la protection des lignes de communications transtlantiques entre les Etats-Unis et l'Europe et l'autre du soutien logistique aux renforts que l'Otan devraient déplacer en Europe en cas de crise - une sorte de "Schengen militaire", selon l'expression employée par la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen à son arrivée à Bruxelles pour une réunion de deux jours avec ses homologues alliés.

La décision sur l'implantation de ces nouveaux QG et les effectifs nécessaires pour les faire fonctionner ne sera prise qu'en juin prochain, lors de la prochaine réunion des ministres de la Défense alliés.

Mais l'Allemagne s'est proposée d'accueillir le commandement chargé de la mobilité militaire sur son territoire et les Etats-Unis celui qui supervisera l'océan Atlantique, a admis M. Stoltenberg.

Selon Mme van der Leyen, l'Allemagne se trouve "non seulement au coeur de l'Europe", mais dispose aussi d'une "grande expérience en terme de logistique et de soutien" - largement héritée de son rôle de première ligne lors de la Guerre froide.