Crise au Venezuela - La Colombie renforce les contrôles à sa frontière avec le Venezuela en crise © BELGA

La Colombie a annoncé jeudi de nouveaux contrôles migratoires et de sécurité à sa frontière avec le Venezuela, face à l'afflux de migrants fuyant la crise politico-économique qui mine ce pays voisin.

Le président Juan Manuel Santos a en outre ordonné le déploiement de 2.120 agents supplémentaires des forces de l'ordre le long des 2.200 km de frontière.
Nous allons "imposer davantage de contrôles migratoires et plus stricts afin que l'entrée des Vénézuéliens (...) soit maîtrisée, ordonnée et, très important, légale", a-t-il déclaré lors d'un déplacement dans la ville frontalière de Cucuta (est).
Ces effectifs de l'armée de terre, de la marine et de l'armée de l'air "auront pour principal objectif de renforcer le contrôle" des points où des centaines de migrants passent clandestinement la frontière, et où opèrent des gangs criminels ainsi que des contrebandiers, a-t-il ajouté.
Désormais, les Vénézuéliens devront présenter un passeport ou une carte migratoire pour entrer en territoire colombien. Ceux qui y vivent déjà devront se faire enregistrer. Le gouvernement va par ailleurs cesser d'accorder les autorisations de mobilité frontalière créées à l'origine pour faciliter les déplacements des personnes vivant dans cette région.
Selon le service colombien des migrations, plus de 550.000 Vénézuéliens vivent en Colombie légalement ou clandestinement, et ce chiffre devrait dépasser le million à la fin du semestre.
M. Santos a qualifié la situation au Venezuela de "tragédie" et appelé les Colombiens à éviter la xénophobie et les actes "hostiles" envers les migrants.
La Colombie est en tête des pays qui ont accentué la pression internationale sur le gouvernement du président vénézuélien Nicolas Maduro, qu'elle a qualifié de "dictature".
Lors de sa visite en Colombie le mois dernier, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a reconnu l'impact de l'afflux des Vénézuéliens et proposé un soutien humanitaire au gouvernement.