Bruxelles

Aujourd'hui
  • 13°
  • 13%
  • SSO 25km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

Crise politique au Zimbabwe - Des militaires s'adressent à la Nation, mais démentent qu'un coup d'Etat est en cours

Des soldats zimbabwéens se sont adressés à la Nation dans la nuit de mardi à mercredi, via la télévision nationale de la ZBC dont l'armée a pris le contrôle. Le bras de fer a semblé s'intensifier, dans les dernières heures, entre le président Robert Mugabe et les militaires, dont des chars ont été vus circulant dans les rues de la capitale Harare au petit matin mercredi. Des officiers démentent cependant qu'une tentative de coup d'Etat est en cours contre la présidence. Ils ont assuré viser des "criminels" de l'entourage du président. "Dès que notre mission sera accomplie, nous nous attendons à ce que la situation retourne à la normale", a annoncé un général, qui lisait le message de l'armée à la télévision.

"Ce n'est pas un coup d'Etat militaire contre le gouvernement", a-t-il déclaré. "Nous assurons à la Nation que son Excellence le président (...) et sa famille sont sains et saufs et que leur sécurité est garantie", a-t-il ajouté.
Des échanges de tirs ont été entendus à Harare vers 02h00 locales (01h00 HB) près de la résidence privée de M. Mugabe, a déclaré sous couvert de l'anonymat à l'AFP un résident du quartier de Borrowdale.
Lundi, le chef de l'armée avait mis en garde la présidence, dénonçant l'éviction du vice-président Emmerson Mnangagwa qui faisait ainsi les frais de l'ambition de la première dame Grace Mugabe.
Cet article me rend ...
  • 0
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0