La France s'interroge sur l'identité de "Monsieur 13 août" © BELGA

Depuis 18 mois, la police française enquête pour déterminer l'identité de "Monsieur 13 août". L'homme a été découvert le 13 août 2017, et on ne sait rien de lui.


13 août 2017: un individu est recueilli par l'unité d'hébergement d'urgence de Madrague-Ville, à Marseille. Il n'a aucun document sur lui, a belle allure, est bien habillé. Mais personne ne parvient à savoir qui il est, et d'où il vient. A la suite d'une crise de nerfs, il sera conduit en psychiatrie. Il est alors nommé "Monsieur 13 août", en référence au jour où il a été trouvé. Dans ce genre de cas, l'identité de la personne finit par être connue après que des proches aient lancé un avis de recherche. Mais depuis ce 13 août 2017, aucun avis de disparition pouvant lui correspondre n'a été émis. Les policiers ont juste pu établir qu'il a environ 37 ans, à partir d'un examen osseux. A part cela, le patient est amnésique, et ne prononce presque pas un mot. Il s'est contenté de quelques mots en anglais. L'homme est-il mutique? Nul le sait, rapporte Le Parisien. "Après un an à l'hôpital, questionné par des médecins ou des policiers. Cela ne peut pas être un comédien, sauf à être le plus grand acteur du monde", estime la cheffe de la sûreté départementale des Bouches-du-Rhône. Les mois de traitement et d'enquête ont passé. Les médecins pensent désormais que son état serait la conséquence d'un handicap qui touche son langage plutôt que d'une amnésie. Avant "le monde extérieur" lui faisait peur, aujourd'hui, "il dessine, il jardine" et participe même "à des sorties de groupe", a affirmé le docteur Pierre Morcellet, chef du pôle centre-ville de l'institution psychiatrique, à BFMTV. La justice française a décidé de clore le dossier et donner une nouvelle identité au patient. Hyppolite Trezout, en référence à son parcours, sera accueilli dans un foyer d'accueil médicalisé.