Les autorités suédoises ont confirmé lundi que les bijoux retrouvés la semaine passée dans une benne à ordures près de Stockholm étaient bien les joyaux de la couronne, dérobés en juillet dernier dans la cathédrale de Strängnäs.


L'institut médico-légal de la police, assisté par l'Église suédoise, a ôté les derniers doutes sur l'authenticité des bijoux. L'état de ceux-ci n'a toutefois pas été précisé. Deux couronnes en or et un orbe (un globe surmonté d'une croix) provenant des ornements funéraires de Charles IX, qui a régné sur la Suède et la Finlande de 1604 à 1611, et de son épouse la reine Christine, décédée en 1625, avaient disparu. La parure est estimée à plus de six millions d'euros. Un nouveau suspect a été arrêté jeudi passé. Il aurait "manipulé les biens volés". Un individu de 22 ans avait également été arrêté en septembre et comparaissait seul devant un tribunal depuis la fin janvier pour le vol. Il nie toute implication mais son sang a été retrouvé dans la cathédrale de Strängnäs, à l'ouest de Stockholm. Les joyaux ont été retrouvés au dernier jour de son procès, entraînant le report de l'audience, fixée au 15 février.