Jalouse après une brève relation, elle lui envoie près de 9.000 SMS © BELGA

Une médecin au cœur brisé aurait spammé son ancien petit ami rencontré via Tinder avec près de 9.000 SMS en huit mois à peine. Ses victimes auraient même envisagé le suicide, selon le Daily Mail.


Denise Lee, 39 ans, est accusée non seulement d'avoir envoyé des SMS à son ancien partenaire, Mathew Holberton, mais également d'avoir attaqué sa nouvelle petite amie ainsi que sa famille via des e-mails et des textes orduriers. Lorsque cette radiologue a été arrêtée, on a retrouvé chez elle de nombreuses photos de M. Holberton prises des réseaux sociaux, des données sur ses trajets en vélo et des informations sur ses amis. Le sergent principal Amin Assaad a expliqué à la cour que Lee et Holberton s'étaient rencontrés sur Tinder, et que le couple avait eu une "très très brève relation" avant que M. Holberton ne quitte Sydney pour Melbourne en février 2016. Là-bas, il a commencé à fréquenter une doctorante à l'Université de Melbourne. C'est en juin de la même année que Denise Lee aurait commencé ses envois de SMS, adressant même plus de 100 emails anonymes aux collègues de sa nouvelle petite amie. D'après le sergent Assaad, ce comportement n'était "que du harcèlement criminel". Lee a plaidé non coupable. Le procès est toujours en cours.