Les cigarettes pourraient être réservées aux centenaires à Hawaï en 2024 © BELGA

Faudra-t-il être centenaire pour pouvoir fumer à Hawaï en 2024 ? C'est le voeu d'un député de l'archipel américain qui a soumis au Parlement local une proposition de loi visant à augmenter progressivement l'âge minimum pour acheter du tabac.


Le but de Richard Creagan, élu démocrate, est bien qu'Hawaï devienne le premier Etat américain à interdire de fait sur son territoire toute vente de cigarettes, "l'invention la plus mortelle de toute l'histoire de l'humanité", selon la proposition de loi qu'il a rédigée. "En gros, nous avons des gens qui sont sévèrement dépendants, de mon point de vue réduits en esclavage par une industrie incroyablement néfaste, qui les a faits prisonniers en concevant une cigarette hautement addictive, en sachant pertinemment qu'elle est extrêmement toxique", a déclaré au journal Hawaii Tribune Herald M. Creagan, médecin de profession. En 2016, Hawaï est devenu le premier Etat américain à avoir fait passer de 18 à 21 ans l'âge légal pour acheter des cigarettes, comme pour l'alcool. La proposition de loi de Richard Creagan prévoit de le faire passer à 30 ans en 2020, à 40 ans dès 2021, puis à 50 ans en 2022 et 60 ans en 2023. A partir de 2024, il faudrait avoir au moins 100 ans. Selon le député, cette façon de procéder permettrait à Hawaï d'interdire virtuellement toute vente de cigarettes sur son sol sans tomber sous le coup de recours en justice du lobby du tabac.