La police américaine interdit les crimes durant la vague de froid © BELGA

Aux Etats-Unis, la police demande de ne pas commettre de crime face au climat extrême de ces derniers jours.


Les criminels devront se tenir à carreau pendant la période de grand froid qui s'abat sur les Etats-Unis. Le Huffington Post a réuni un florilège de messages de différents commissariats américains lançant un appel de désespoir face aux températures pouvant aller jusqu'à -50 degrés. A Noblesville, dans l'Etat de l'Indiana, la police a publié un appel bien particulier sur Facebook mardi. "Tous les crimes et activités illégales à Noblesville, et dans les environs, seront interdits jusqu'à nouvel ordre" invoquant "les températures extrêmement froides des prochains jours". Les personnes ne respectant pas cet avis recevront une "amende ou une peine d'emprisonnement". Le commissariat rajoute cependant que "dès que le temps s'améliorera, nous enverrons un avis officiel par courrier recommandé lorsque les activités illégales pourront reprendre. Si vous ne recevez pas votre mise en demeure, vous ne pouvez participer à aucune activité criminelle. Nous apprécions votre coopération durant ces conditions météorologiques extrêmes". Une plaisanterie bien sûr accompagnée de plusieurs hashtags tels que "voyons voir si ça fonctionne" et "gardez vos animaux à l'intérieur également !". Mais ce n'est pas la seule petite blague émanant d'un commissariat durant cette période de grand froid. Le département de police de Mclean, dans l'Illinois, a publié de son côté un message expliquant que "les activités criminelles et les actes de stupidité et de folies ont été annulés" en ajoutant une photo montrant la reine des neiges en train de se faire arrêter. La police de McCracken est allée encore plus loin comme le rapporte le HuffPost. Dans son post, le sheriff annonce qu'il "annulera toutes les activités criminelles et délictueuses" en raison du froid. Ce dernier met en garde avec humour: "Prenez note les criminels, il fait trop froid pour commettre des crimes!", en ajoutant "les criminels sont priés de rester à l'intérieur, de regarder Netflix". "Pour l'amour des ours polaires, ne sortez pas", conclut-il.