Les maîtres feng shui prédisent une année sombre pour Donald Trump © BELGA

À l'aune du passage à l'année du cochon, les maîtres feng shui prédisent une année difficile pour le président américain, dont les secrets pourraient être dévoilés.


L'art du feng shui a toujours une grande influence en Asie. En Chine, à Hong Kong ou à Taïwan, entre autres, les habitants suivent ses principes pour arranger leur logement ou leur bureau et prendre des décisions, en espérant maximiser leur bien-être, chance et fortune. Le calendrier luni-solaire chinois s'inscrit dans un cycle de 12 années symbolisées chacune par un animal. Le passage à la nouvelle année lunaire interviendra mardi, quand l'année du "cochon de terre" succédera à celle du "chien de terre". Or, à en croire Tsai Shang-chi, un maître feng shui de Taïwan, l'année du cochon peut être particulièrement mauvaise pour ceux qui ont vu le jour une année du chien. C'est le cas du président américain Donald Trump. "Toutes les mauvaises choses faites par les gens qui sont nés les années du chien pourraient être exposées et rendues publiques", affirme-t-il à l'AFP derrière son imposant bureau en bois couvert de livres et de matériel de divination. "Il y a un risque pour lui de destitution", avertit-il au sujet de M. Trump. Consultée à Hong Kong, Mme Thierry Chow n'est pas non plus optimiste pour le président américain. "En ce qui concerne Donald Trump, je prévois qu'il consacre énormément d'énergie à essayer de se tirer des ennuis", dit-elle. "Il va y avoir beaucoup de choses mises au jour qui ne seront pas très bonnes pour sa carrière." Mais à en croire Alion Yeo, autre maître feng shui pratiquant la divination dans l'ex-colonie britannique repassée en 1997 sous tutelle chinoise, la marge de manoeuvre sera étroite pour quiconque aurait l'idée d'une cabale contre M. Trump. "La seule opportunité de parvenir à destituer M. Trump sera entre le 6 décembre et le 6 janvier 2020", croit-il savoir.