"Buuuut!": une Brésilienne commente les matchs de foot pour son fils aveugle © BELGA

Au Brésil, une mère de famille mordue de foot partage sa passion pour un club de Sao Paulo avec son fils aveugle, en lui décrivant les matchs en direct depuis les tribunes.


Silvia Grecco, 56 ans et son fils Nickollas, 12 ans, sont devenus des figures du club de Palmeiras depuis qu'ils sont apparus l'année dernière à la télévision alors qu'ils assistaient à un match de leur équipe fétiche. "Je décris les détails: la couleur de ses crampons, de ses cheveux, s'il porte un maillot à manches longues", explique la mère de famille à l'AFP pendant un match du championnat entre Palmeiras et Botafogo. A ses côtés, Nickollas, autiste et aveugle, sautille de joie avec d'autres amis, au milieu de dizaines de milliers de supporteurs vêtus de vert foncé, la couleur de Palmeiras. "Mes commentaires viennent de mes émotions. Je ne suis pas une professionnelle. Tout ce que je vois et ressens, je le dis. Même quand j'insulte l'arbitre!", explique-t-elle. Ces dernières années, des médias ont mis en place des solutions innovantes pour que les supporteurs handicapés puissent avoir accès aux sports qu'ils aiment. Pendant le Mondial-2018 en Russie, après qu'un supporteur colombien est apparu sur une vidéo en train de "commenter" un match de l'équipe de son pays en langue des signes pour un ami sourd et muet, un interprète brésilien a immédiatement fait de même pour des supporteurs sourds à Sao Paulo. L'histoire de Silvia et Nickollas a été très relayée au Brésil. Ils ont été invités à différents programmes de télévision et ont pu assister à un entraînement des joueurs de Palmeiras. Dans la famille, le père et la soeur de Nickollas soutiennent d'autres équipes, mais l'obstinée Silvia a trouvé le moyen de transformer son fils en supporteur de Palmeiras. Pour cela, elle a eu recours à Neymar lui-même, l'idole de Nickollas. "Neymar l'a pris dans ses bras et lui a passé la main dans les cheveux. Un grand moment ! Et quand je lui ai demandé quelle équipe il soutenait quand il était enfant, il a dit qu'il était fan de Palmeiras ! Alors j'ai dit : 'Tu vois, Nickollas, ta mère, ton joueur préféré.... Je crois que tu devrais soutenir Palmeiras !'" Récemment, un chef d'entreprise a invité la mère et son fils a assister au premier match de la saison dans une loge du stade de Palmeiras. Dans la loge, un garçon trisomique, vêtu du maillot de la sélection brésilienne, embrassait tout le monde. Un autre enfant, autiste, dansait avec fougue en écoutant la musique d'un DJ diffusée en direct. Mais dès que le match a commencé, tout le monde s'est tu pour écouter les commentaires de Silvia. Et les jeunes supporteurs n'ont pas été déçus: Palmeiras a gagné 1 à 0.