On l'a cru aux mains des soviets après sa brusque disparition en 1983, mais l'officier de l'armée de l'air américaine avait tout simplement déserté parce qu'il souffrait de dépression et a été arrêté en Californie, où il vivait sous un nom d'emprunt.

William Howard Hughes Jr, aujourd'hui âgé de 66 ans, a été arrêté la semaine dernière dans le cadre d'une enquête sur de faux passeports et n'a opposé aucune résistance, selon les enquêteurs de l'Air Force Office of Special Investigations. L'ancien officier, qui avait troqué son patronyme pour celui de Barry O'Beirne, est passé aux aveux rapidement quand il a été confronté à des incohérences sur son identité. "Le capitaine Hughes affirme qu'en 1983 il souffrait de dépression parce qu'il était dans l'armée de l'air et il est donc parti, s'est créé une fausse identité sous le nom de O'Beirne et a vécu en Californie pendant tout ce temps", précise un communiqué des enquêteurs. William Howard Hughes avait déserté juste après une mission aux Pays-Bas où il travaillait avec des officiers de l'OTAN. A l'époque, les services de contre-espionnage pensaient qu'il avait soit été enlevé par des agents soviétiques soit qu'il avait fait défection. Une porte-parole de l'Air Force Office of Special Investigations a indiqué au Albuquerque Journal, un quotidien régional, que rien n'indiquait que l'officier était en possession de documents secrets ou qu'il en avait transmis. "Mais tant qu'on n'aura pas fait toute la lumière, on n'aura pas toute l'histoire", a-t-elle souligné. Le déserteur est en détention sur la base aérienne de Travis en Californie et il est accusé de désertion, ce qui peut lui valoir cinq ans derrière les barreaux.