Le MI6 sort sa première publicité télévisée pour changer son image "James Bond" © BELGA

Non, les espions britanniques ne sont pas tous comme James Bond: c'est le message véhiculé par la toute première publicité télévisée du service de renseignements extérieurs de Sa Majesté, destinée à changer l'image du "MI6" et à diversifier son recrutement.

Les premières secondes du clip font délibérément penser à un film d'espionnage: des eaux sombres, une musique inquiétante, et un énorme requin, gueule ouverte, semblant prêt à fondre sur sa proie. "Nous sommes des agents de renseignement, mais nous ne faisons pas ce que vous pensez", commente une voix off. La vidéo bascule alors sur un enfant regardant, mi-intrigué mi-inquiet, le formidable prédateur, avant de se réfugier en riant dans les bras de sa maman, tandis qu'un plan large permet de comprendre que la scène se passe dans un aquarium. La musique change, devient entraînante et positive. "Comprendre les autres. Les aider à voir les choses différemment", poursuit la voix off. "Si cela vous semble familier, c'est parce que vous le faites tous les jours", ajoute-t-elle, avant de conclure: "MI6: nous sommes secrètement comme vous". Pas d'espion casse-cou et séducteur, ni de poursuite de voitures ou de fusillade: cette publicité vise à mettre en valeur les compétences humaines et intellectuelles que le MI6 souhaite voir chez les quelque 800 agents qu'il compte recruter d'ici 2021. "A bien des égards, les personnes que nous engageons ont des qualités que l'on retrouve chez beaucoup de gens dans la population", explique la responsable du recrutement de l'agence, une mère de famille dont le nom n'a pas été divulgué. Le candidat idéal? Quelqu'un ayant à la fois une "intelligence émotionnelle" et "sociale", ainsi qu'un "sens aigu de l'intégrité et de la créativité", détaille-t-elle. En diversifiant son recrutement, l'agence pourra mieux combattre le risque de "pensée de groupe" que fait peser un personnel trop homogène, souligne un cadre du MI6, alors que l'agence ne comptait en 2016 parmi ses responsables que 24% de femmes, et aucun issu de minorités ethniques. Les objectifs de recrutement du MI6 pourraient profiter de l'affaire de l'ex-agent russe Sergueï Skripal, empoisonné sur le sol britannique le 4 mars, qui aurait dopé les vocations d'espion au Royaume-Uni ces dernières semaines. Les services secrets britanniques utilisent régulièrement des méthodes plus ou moins insolites pour recruter leurs personnels. En 2015, le service de renseignements électroniques (GCHQ) avait tagué des graffitis sur le pavé pour attirer les jeunes d'un quartier branché de Londres.