Un château en France pour un peu plus de 11 euros © BELGA

Avec un simple billet de tombola de 10 livres sterling - à peine plus de 11 euros - on peut décrocher le gros lot: le château de Cautine dans le centre de la France, estimé à 1,7 million d'euros et cédé par une châtelaine philanthrope, la Britannique Ruth Philips, au profit d'oeuvres caritatives.

Deux conditions pour participer à cette tombola insolite lancée sur le site www.winafrenchchateau.co.uk : résider en Angleterre, Ecosse ou Pays de Galles, et traduire par la formule équivalente dans la langue de Shakespeare nos deux expressions françaises: "les carottes sont cuites" et "ça ne casse pas trois pattes à un canard". Les participants peuvent acheter un ou plusieurs billets, jusqu'à ce que le compteur affiche une mise totale de 500.000 euros, ou à défaut jusqu'à la date limite du 12 juillet 2018. L'actuelle propriétaire prévoit de reverser 5% de la mise totale à la St Petroc's Society, une association d'aide aux sans-abri, selon le site du Daily Mail. Le reste financera la construction de logements en kit et bon marché, pouvant être assemblées en une semaine et livrées pour moins de 10% du prix moyen d'une maison outre-Manche. Construire des logements abordables est "la première préoccupation" de Ruth Philips qui milite pour "le droit au logement pour tous", et pour la construction de logements écolos qui "n'abîment pas l'environnement", a-t-elle expliqué au Daily Mail. L'heureux gagnant deviendra instantanément propriétaire de ce magnifique manoir meublé du XVIIe, converti en maison d'hôtes de 9 chambres pouvant générer un chiffre d'affaires annuel estimé entre 35.000 et 45.000 livres (environ 39.900 à 45.600 euros). L'élégante bâtisse joliment restaurée est nichée dans un écrin de verdure traversé par un ruisseau, d'une superficie de 12 hectares, à la frontière entre les départements de Dordogne et de Corrèze. Elle est dotée d'une piscine, d'un très coquet petit cottage et autres dépendances. L'ensemble sera livré clefs en main avec jardinier et gardien, mais aussi la promesse de factures d'entretien payées pour une période d'un an.