Le musée des égouts bruxellois lance une collecte de photos de graffitis dénichés dans les WC publics © BELGA

Le musée des égouts lance, à partir de lundi 5 février, une collecte de photos de graffitis dénichés dans les toilettes publiques, ont annoncé vendredi les responsables de l'établissement culturel bruxellois. Les clichés retenus seront présentés lors d'une exposition organisée du 25 avril au 8 octobre prochains. Une initiative organisée dans le cadre de l'opération "2018, année de la contestation" initiée par l'échevinat de la Culture de la Ville de Bruxelles.

Les organisateurs de l'exposition souhaitent recueillir les inscriptions, dessins ou gribouillages des toilettes de bars, restaurants, gares, lieux culturels ou sportifs. "Les visiteurs de ces lieux d'aisance sont invités à envoyer leurs photos de graffitis via le site web du musée (www.museedesegouts.brussels) ou à les partager sur les réseaux sociaux. Les photos reçues feront l'objet d'une exposition, au musée, à partir du 25 avril 2018", peut-on lire dans l'appel lancé par le musée. Le but de l'exposition est de découvrir quelles sont les humeurs "les plus intimes" des personnes qui s'y sont exprimées. "Le paradoxe des 'toilettes publiques' tient dans les deux mots qui les désignent. Elles sont à la fois un espace à l'abri des regards, où l'on est seul avec soi-même, mais elles sont aussi un lieu partagé et très fréquenté. Les 'petits coins' sont l'un des rares espaces publics qui échappent à la surveillance généralisée, il est donc possible de s'y exprimer anonymement; sans censure et sans risque", pointent les responsables du musée. Les contributeurs pourront continuer à envoyer leurs images pendant toute la durée de l'exposition.